Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Djibouti : La répression continue

Djibouti : La répression continue

D 3 mars 2016     H 12:39     A Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH)     C 0 messages


le cycle de la répression dont sont victimes les populations civiles dans les régions du Nord et du Sud Ouest du pays est devenu endémique.
La LDDH a recueilli des informations selon lesquelles deux personnes sont mortes à la suite des tortures qui leur ont étés infligées par les éléments de la gendarmerie de Tadjourah.

Il s’agit de :
- Houmed Ismail
- Abdo Ahmed Momin

Région d’Obock :
Plusieurs arrestations ont étés opérées au sein des populations nomades six (6) personnes ont étés arrêtés entre le 1er et 15 février 2016.

Il s’agit de :
- Oman Mohamed Bodeh
- Ali Houssein Ali
- Kadir Mohamed Aidahis
- Mohamed Ali Hagus
- Un fils a Mead Ali
- Abdoulkader Ali Houla
- Kamil Mohamed Bourhan

Le 15 février 2016 Mohamed Youssouf Ali a été arrêté à Wadi au Nord d’Obock et serait détenu dans un lieu inconnu.

Région d’Assal :
Deux civiles ont étés arrêtés et écroué à la prison de Gabode.

Il s’agit de :
- Gohar Gohar Hamadou
- Youssouf Moussa Badoul

La LDDH condamne énergiquement les meurtres et les arrestations illégales et demande au régime en place à Djibouti d’arrêter les auteurs de double meurtres de Tadjourah et de les traduire en justice, la libération de tous les détenus politiques et enfin l’arrêt de l’harcèlement dont sont victimes les populations nomades du Nord et aux Sud Ouest de la République de Djibouti.

Enfin, la LDDH attire l’attention de l’opinion nationale et internationale sur la précarité auquelle est exposé la population civile en République de Djibouti et demande le respect de la vie humaine par le pouvoir à Djibouti.

Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado