Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Djibouti : Lancement de la mobilisation nationale contre le 5ème (...)

Djibouti : Lancement de la mobilisation nationale contre le 5ème mandat

D 23 février 2020     H 05:00     A     C 0 messages


Les djiboutien-n-e-s résidant en Belgique et en France ont répondu à l’appel à participation à la table ronde pour le lancement du mouvement national contre le 5ème mandat.

Cet appel est lancé par des Djiboutiens épris de justice et de changement à leurs compatriotes vivant en Europe pour engager une nouvelle méthodologie de nos actions afin de faire barrage au 5ème mandat de l’usurpateur IOG.

C’est un mouvement national qui regroupe tous les Djiboutiens quelles que soient leurs affiliations politiques ou leurs sensibilités, qui sont mobilisés contre le 5ème mandat de trop pour sauver notre pays d’un naufrage auquel nous conduit le régime en place.

Après un constat fait de la situation nationale et régionale, les participants sont convenus des points suivants :
– création d’une coordination du mouvement national contre le 5ème mandat d’IOG
– établissement d’un plan d’action coordonné organisant durant toute l’année les actions et les activités contre le 5ème mandat partout où les Djiboutien-n-e-s se trouvent : Belgique, France, Royaume-Uni, Pays-bas, Scandinavie (Suède,…), Canada, Etats-Unis
– création d’un fond national dédié à cette cause nationale
– organisation d’une tournée de sensibilisation et de mobilisation en Europe et en Amérique contre le 5ème mandat
– mise en place d’une plateforme de discussion, d’échanges et de rencontres entre les Djiboutiens mobilisés contre le 5ème mandat à l’extérieur ou à l’intérieur du pays.

Par conséquent, nous invitons tous les Djiboutiens et Djiboutiennes à s’impliquer et à participer à cette cause nationale qui soulagera notre Peuple et notre pays de l’emprise d’une dictature vieille de 43 ans qui a ruiné notre jeune République et jeté ses dignes enfants dans la misère ou l’exil.

Car ce travail n’incombe pas à un groupe ou à quelques personnes mais c’est un devoir national dont doit s’acquitter tout Djiboutien et Djiboutienne qui aime sa patrie et son Peuple

Nous invitons également toute la diaspora djiboutienne à prendre exemple sur cette démarche faite à Bruxelles et d’en faire de même dans toutes les villes où ils se trouvent.

Nous accueillons tous les soutiens, avis, conseils et propositions émanant de tout Djiboutien et Djiboutienne pour la bonne réussite de cette mobilisation nationale.

Aussi, les participants lancent un appel solennel à tous les Djiboutiens et les Djiboutiennes de sortir et de manifester le mardi 18 février 2020 pour célébrer la grande manifestation historique du Peuple djiboutien contre la modification de la Constitution et le 3ème mandat inconstitutionnel du dictateur Ismail Omar Guelleh.

Fait à Bruxelles, le 16 février 2020.

La Coordination du Mouvement National contre le 5ème mandat d’IOG

Source : http://ard-djibouti.org/lancement-de-la-mobilisation-nationale-contre-le-5eme-mandat-initie-le-samedi-15-fevrier-2020-a-bruxelles/

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  BLOCO DEMOCRÁTICO EXIGE INVESTIGAÇÃO PROFUNDA PARA O RAPTO DE MÓNICA ALMEIDA

2.  Togo : L’ANC exige la libération immédiate et sans condition du Pasteur Edoh Komi

3.  Ouganda : Acharnement policier contre le défenseur des droits humains Justus Orishaba Bagamuhunda

4.  Le comité marocain de suivi du 20 février appelle à un rassemblement contre l’ingérence de la France au Maroc

5.  Malawi : La répression sanglante lors de manifestations pacifiques fait dix-huit morts


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  Kenya : MATHARE YOUTH DIALOGUE ON EXTRA JUDICIAL KILLINGS

4.  "Xenophobia" in South Africa : Order, Chaos, and the Moral Economy of Witchcraft

5.  Démocratie populaire, jeunesse et activisme : une entrevue avec Tunde Zack-Williams