Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Halte aux tortures à Djibouti

Halte aux tortures à Djibouti

D 1er mars 2016     H 12:34     A AFASPA, ORDHD     C 0 messages


Mr Houmed Ismael âgé de 23 ans sans aucun engagement politique, a été arrêté puis torturé par le chef de brigade Abdourahman Askar et ses collègues dans les locaux de la gendarmerie de Tadjourah. Il a succombé aux tortures le 14 février, son corps n’a pas été restitué à sa famille.

La gendarmerie de Tadjourah n’est pas à son coup d’essai, s’agissant des tortures. Toutes les personnes arrêtées subissent des sévices corporels et des traitements inhumains et dégradants.

Les gendarmes de Lac Assal (55 km de la capitale)
-  ont exécuté le 23 août 2015 un jeune djiboutien Ali Mohamed Haïssama ;
-  ont arrêté et torturé le 3 octobre Badoul Yussuf et Yussuf Houmad parce qu’ils ont des frères parmi le FRUD ; le 9 février 2016, 8 autres personnes.

Les gendarmes de Tadjourah
-  Ont arrêté le 8 octobre 2015, 10 personnes dont 3 femmes qui furent férocement torturées par le chef de brigade Abdourahman Askar, à cause de leurs liens de parenté avec les membres du FRUD

Le Service de Documentation et de Recherche (SRD) de la gendarmerie basé à la brigade nord de la capitale est tristement célèbre pour être un lieu de torture où on inflige toutes formes de sévices, indistinctement aux politiques, aux défenseurs des droits humains, aux femmes ainsi qu’aux civils innocents.
-  Mi-octobre 20 personnes dont 5 femmes arrêtées dans le district d’Obock et dans la capitale ont été transférées au SRD de la gendarmerie où elles furent systématiquement torturées ;
-  Toujours au mois d’octobre, 12 jeunes sympathisants de l’USN ont été pris à parti au SRD où ils ont subi de mauvais traitements.
-  Après l’ignoble massacre de Yonis Moussa (sous clan-Issa) à Buldhuko où 27 personnes ont été tuées selon la FIDH par les forces de l’ordre le 21 décembre, 10 membres de cette communauté dont 3 femmes ont en plus été arrêtées et ont subi des tortures au SRD le 22 et 23 décembre.

En République de Djibouti, les tortures se pratiquent depuis 38 ans dans l’impunité totale, à tel point que la gendarmerie est devenue le corps des tortionnaires !

Nos organisations demandent :

-  l’arrêt immédiat des tortures à Djibouti et le jugement des tortionnaires ;
-  la suspension de la coopération française avec la gendarmerie de Djibouti ;
-  l’enquête sur les tortures infligées à Mr Houmad Ismael

Paris, le 18 février 2016

Pour l’ORDHD,
A COLOMBA

Pour l’AFASPA,
Jean-Paul ESCOFFIER, Président

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Empire qui ne veut pas mourir : « Il faut accepter que l’histoire en Afrique puisse s’écrire sans la France »

2.  Etre lesbienne en Afrique du Sud : pas toujours gai

3.  SARKOZY OU HOLLANDE : POUR QUI « VOTENT » LES AFRICAINS ?

4.  Togo : Manifestation de la STT bloquée par les forces de l’ordre : Nadou Lawson parle de « violation flagrante du droit des syndicats »

5.  Burundi : APPEL À LA LIBÉRATION DE M. JEAN-CLAUDE


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA

3.  Burkina Faso : Déclaration de l’unité d’action syndicale sur la situation nationale.

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Bénin : Non a la privatisation des douanes