Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Soudan » LE SOUDAN EST SOUS UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE

LE SOUDAN EST SOUS UN COUP D’ÉTAT MILITAIRE

D 11 décembre 2021     H 12:00     A Comité de résistance (soudan)     C 0 messages


Points de coordination des comités de résistance de l’État de Khartoum.
Communiqué de presse conjoint

En tant que points de coordination des comités de résistance de l’État de Khartoum, nous exprimons avoir reçu une invitation pour dialoguer lors d’une réunion avec le Représentant spécial pour le Soudan et Chef de la Mission intégrée des Nations Unies pour l’assistance à la transition au Soudan (MINUATS) au sujet de l’événement récent au Soudan après le coup militaire malencontreuse qui a eu lieu le 25 octobre.
La réponse suivante reflète notre position collective à l’égard des récents développements au Soudan. Et il est signé par les points de coordination des comités de résistance de l’État de Khartoum pour refléter un message fort exprimant notre solidarité et notre unité contre l’ennemi commun.

Nous promettons aux masses de notre peuple dans toutes les villes, villages et hameaux qu’il n’y aura pas de recul ou de complaisance. Le peuple est toujours plus fort, la défection n’est pas viable, et la demande populaire prévaudra, sera victorieuse et persévéra pour atteindre ses objectifs.

Objet : Position des comités de résistance suite aux récents développements au Soudan

Concernant votre lettre du 7 novembre 2021 (sans référence), nous apprécions votre intérêt pour le peuple soudanais et aux changements qui accompagnent leur révolution glorieuse qui ont permis au Soudan de rétablir sa position dans la communauté internationale après une longue rupture avec la dictature islamique. Nous souhaitons vous faire part de notre position concernant les derniers événements au Soudan.

Premièrement : Notre position déclarée et claire est que le Soudan est maintenant sous un coup d’Etat militaire complet orchestré et exécuté par les Forces armées et les généraux de milice qui sont impliqués dans plusieurs atrocités de guerre et crimes contre l’humanité. Le plus inoubliable est le massacre du sit-in devant le QG des Forces armées le 3 juin 2019 et les sit-ins des autres États.

Deuxièmement : nous continuerons notre combat pour éliminer la junte qui dirige actuellement les forces armées et dissoudre toutes les milices qui agressent le peuple soudanais par des meurtres vicieux et la terreur dans les rues. Nous soulignons l’importance de ramener les agresseurs à la justice telle que le Général commandant des forces armées, le Chef des Forces de soutien rapide et tous les chefs du système de sécurité qui ont participé au coup d’État militaire et aux meurtres, enlèvements, agressions sexuelles et détentions illégales des soudanais innocents.

Troisièmement : le Soudan devrait sans aucun doute être dirigé par un gouvernement entièrement civil. Ce leadership gérera toutes les affaires du pays. Dans le même temps, en parallèle les militaires se verront interdits de participer dans la sphère politique du pays. Nous exigeons également pour dissoudre toutes les milices et la formation d’une armée nationale unifiée sous contrôle civil.

Quatrièmement : notre devise restera « Pas de négociation, pas de compromis, pas de partenariat » avec les criminels. Nous refusons toute médiation ou règlement avec les putschistes, et nous poursuivrons notre lutte pour renverser le putsch et traduire les criminels devant la justice.

Cinquièmement  : nous nous félicitons de tous les efforts de s’aligner en solidarité avec les ambitions et les aspirations du peuple soudanais vers une transition démocratique. Nous appelons la communauté internationale et toutes les nations à se porter solidaires avec notre combat pour la liberté, la paix et la justice.
Cet objectif ne peut être atteint sans démontage du projet de la militarisation du pays avancée par le Commandant en chef des forces armées, les Forces de soutien rapide, et leurs partenaires du coup d’État.

Signataires :

- Comités de résistance de Khartoum
- Points de coordination du Grand Omdurman
- Comités de résistance de Bahri
- Collectif des Comités de résistance al-Haj Yousif
- Points de coordination des Comités de résistance de l’est du Nile

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Allocution de Jean-Bosco PELEKET lors de la manifestation de soutien au peuple Centrafricain éprouvé, parvis des Droits de l’Homme, Trocadéro à Paris

2.  Maroc : l’enlèvement du camarade Abdul-Jalil Akadil militant actif du mouvement de 20 Février à Safi

3.  Cameroun : portrait du président du Manidem

4.  Uganda : Police Attack LGBT Pride Event

5.  SOMALIE : L’importance accordée aux opérations militaires « met davantage de civils en danger »


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Front populaire et mythologie politique : « l’oubli » des colonisés

3.  Nest-egging for a rainy day

4.  Grandir dans la guerre - les enfants-soldats en RDC

5.  "Xenophobia" in South Africa : Order, Chaos, and the Moral Economy of Witchcraft