Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Soudan » Les Soudanaises ont marché pour demander le respect de leurs (...)

Les Soudanaises ont marché pour demander le respect de leurs droits

D 9 mars 2020     H 12:00     A     C 0 messages


Elles avaient été à l’avant-garde de la contestation du régime du président Omar el-Béchir. Mais, onze mois après sa chute, des militantes soudanaises se disent déçues par le peu d’empressement des nouvelles autorités à améliorer leurs droits.

C’est pour crier haut et fort leur frustration que des dizaines de femmes ont manifesté dimanche, à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, devant le siège du ministère de la Justice à Khartoum.

« Malgré tous les changements pour lesquels on s’est battues, le gouvernement de transition ne fait pas d’effort significatif pour améliorer la situation des femmes », déplore Hala Al Karib, directrice régionale du Siha, l’Initiative stratégique pour les femmes dans la corne de l’Afrique.

Elle explique que même si le Premier ministre Abdallah Hamdok, au pouvoir depuis six mois, a confié quatre des dix-sept postes ministériels à des femmes, dont celui régalien, des Affaires étrangères et qu’une femme a été nommée à la tête du pouvoir judiciaire, le droit des femmes n’avance pas. « Le fait qu’il y ait quatre ou cinq femmes dans le gouvernement, c’est pour plaire à la communauté internationale. Omar el-Béchir avait quatre ou cinq membres de son gouvernement lui aussi ! Et 30 % de femmes représentées au Parlement ! Mais ça ne fait pas du gouvernement de Béchir un bon gouvernement ! Cela a été un des pires régimes, qui a systématiquement persécuté les femmes. Il n’est pas question de symboles. »

Les manifestantes ont remis à un représentant du ministère une lettre demandant l’abolition ou l’amendement de plusieurs lois jugées discriminatoires à l’égard des femmes. « Il est question d’implication pour des changements fondamentaux. Je pense que le Soudan est prêt pour cela. Même des pays comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, le Maroc, la Tunisie ou l’Égypte, des pays musulmans, des pays d’Afrique ont fait de grandes avancées et pris des engagements pour les droits des femmes », remarque encore Hala al-Karib.

Source : http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200309-soudanaises-femmes-respect-droits

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Empire qui ne veut pas mourir : « Il faut accepter que l’histoire en Afrique puisse s’écrire sans la France »

2.  Etre lesbienne en Afrique du Sud : pas toujours gai

3.  SARKOZY OU HOLLANDE : POUR QUI « VOTENT » LES AFRICAINS ?

4.  Togo : Manifestation de la STT bloquée par les forces de l’ordre : Nadou Lawson parle de « violation flagrante du droit des syndicats »

5.  Burundi : APPEL À LA LIBÉRATION DE M. JEAN-CLAUDE


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA

3.  Burkina Faso : Déclaration de l’unité d’action syndicale sur la situation nationale.

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Bénin : Non a la privatisation des douanes