Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Soudan » SOUDAN-SOUDAN DU SUD : Les réfugiés du Sud-Kordofan restent vulnérables

SOUDAN-SOUDAN DU SUD : Les réfugiés du Sud-Kordofan restent vulnérables

D 8 octobre 2011     H 05:14     A IRIN     C 0 messages


NAIROBI - Les milliers de personnes qui ont fui l’État du Sud-Kordofan [ http://www.irinnews.org/report.aspx?reportid=93660 ] au Soudan pour rejoindre l’État voisin d’Unité au Soudan du Sud sont toujours vulnérables, alors que des inquiétudes demeurent concernant l’accès humanitaire et la sécurité, ont indiqué les Nations Unies.

« Les personnes qui arrivent dans la région seraient très vulnérables, certaines ayant marché pendant deux semaines avec des enfants  », a dit Siddartha Shrestha, le chef des communications du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Soudan du Sud.

« On constate des taux élevés de malnutrition parmi les nouveaux arrivants, il faut donc mettre en place des interventions nutritionnelles plus efficaces  ».

L’UNICEF a fourni quelque 3 000 kg de produits alimentaires d’urgence, comme le Plumpy’Nut, une pâte utilisée dans le traitement des cas de malnutrition sévère.

Quelque 9 200 personnes ont pour l’instant été enregistrées, selon un rapport [ http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/Full_Report_2442.pdf ] récent du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Si une majorité des arrivants sont des réfugiés, on compte également des personnes rapatriées.

Les personnes affectées par les lourds combats et les frappes aériennes [ http://www.irinnews.org/fr/reportfrench.aspx?reportid=93069 ] qui ont touché l’État du Sud-Kordofan ont commencé à arriver dans l’État d’Unité en juillet, selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés [ http://www.unhcr.fr/4e736204c.html ] .

L’État d’Unité, qui est frontalier des régions soudanaises d’Abyei et du Sud-Kordofan, se trouve déjà aux prises avec le nombre de rapatriés le plus important - 83 851 - entre le 30 octobre 2010 et le 13 septembre 2011, selon l’OCHA.

Les discussions se poursuivent sur le thème d’un possible transfert des nouveaux arrivants sur fond d’inquiétudes concernant la sécurité et l’accès.

« Le grand défi reste l’accès à la région. Actuellement, on peut y accéder par avion jusqu’à la piste d’atterrissage située au nord de la ville de Bentiu, puis en quad sur une certaine distance  », a dit M. Shrestha de l’UNICEF.

Les quads ne peuvent cependant transporter qu’un nombre limité de personnes et de produits.

M. Shrestha a dit que l’UNICEF fournissait également de l’aide aux populations vulnérables toujours présentes dans le Sud-Kordofan et avait d’ores et déjà fournit de l’aide humanitaire dans 13 des 19 localités en collaboration avec le gouvernement, ainsi que des organisations non gouvernementales (ONG) internationales et nationales.

« On note toujours beaucoup de besoins humanitaires dans les zones contrôlées par le gouvernement et les zones non contrôlées par le gouvernement  », a-t-il indiqué, ajoutant que l’UNICEF-Soudan poursuivait les négociations pour obtenir un accès aux zones non gouvernementales avec un certain succès.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Djibouti : terreur électorale à l’ombre des bases militaires et dans l’indifférence internationale

2.  MALI : résolument contre l’intervention française

3.  SOUDAN : A l’approche de la sécession, la question de la citoyenneté demeure non résolue

4.  PROGRAMME DES 9ème JOURNEES DES MEMOIRES DE LA TRAITE, DE L’ESCLAVAGE ET DE LEURS ABOLITIONS

5.  Influence et implication d’Idriss Déby en Centrafrique de mi-2012 à janvier 2014


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  Kenya : MATHARE YOUTH DIALOGUE ON EXTRA JUDICIAL KILLINGS

4.  Centrafrique et Mali face à l’impérialisme français : Les peuples exigent le respect de la souveraineté nationale !

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe