Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Bénin » Bénin : EXIGEONS LA LIBERATION IMMEDIATE DES JEUNES PORTEURS DE BANDEROLES (...)

Bénin : EXIGEONS LA LIBERATION IMMEDIATE DES JEUNES PORTEURS DE BANDEROLES DE LA PLACE DE L’ETOILE ROUGE

D 21 janvier 2014     H 12:06     A ODHP     C 0 messages


A L’OPINION NATIONALE ET INTERNATIONALE

Aux travailleurs, aux jeunesses progressistes

Aux femmes et au peuple

Aux organisations démocratiques

Ce jour 17 janvier 2014, aux environs de 9 heures du matin, des jeunes debout et portant des banderoles à la Place de l’Etoile Rouge à Cotonou ont été agressés, arrêtés par la police et conduits au Commissariat Central de Cotonou. Il s’agit de Damien DEGBE, Bienvenu AWONON, Wefrem HOSSOU, tous étudiants à l’UAC (Abomey-Calavi).
Nos enquêtes ont permis de savoir que les jeunes tenaient leurs banderoles, non pas sur la chaussée, mais sur la Place de l’Etoile Rouge. Ils ne gênaient donc ni la circulation ni personne. Sur les banderoles, il était écrit :

- ANNULEZ LES CONCOURS FRAUDULEUX POUR OFFRIR LA CHANCE AUSSI AUX ENFANTS DES PAUVRES !
- SANCTIONNEZ LES VIOLATEURS DES LIBERTES POUR LA PAIX AU PEUPLE ET DANS LE PAYS !

Serait-ce à cause du contenu de l’inscription sur les banderoles que la police les a arrêtés ? C’est inadmissible, dans la mesure où il ne s’agit là que de la liberté d’expression sur des problèmes réels que vivent les jeunes et que tout le monde dénonce.

L’Organisation pour la Défense des Droits de l’Homme et des Peuples au Bénin (ODHP) dénonce l’arrestation arbitraire de ces jeunes, condamne les traitements inhumains, cruels et dégradants à eux infligés et exige leur libération immédiate et sans condition.

Cette action de ces jeunes indique l’indignation de tout le peuple et participe de l’expression de cette indignation et des attentes de tout le peuple. Les arrestations et exactions arbitraires contre la jouissance des libertés élémentaires constituent par conséquent des provocations contre les populations. L’ODHP appelle tous les démocrates, l’opinion nationale à poursuivre ces combats pour la liberté et l’émancipation des travailleurs et des peuples au Bénin.

A cet effet l’ODHP salue et soutient la reconduction de la grève des travailleurs par les Centrales Syndicales pour les 21, 22 et 23 janvier 2014, grève qui vise justement la jouissance sans entraves des libertés, la sanction des auteurs de la répression des libertés, le préfet Placide AZANDE et le commissaire Pierre AGOSSADOU notamment, la sécurité des personnes au Bénin ainsi que le respect des engagements pris par le pouvoir pour un mieux-être des travailleurs.

LIBERTE AUX JEUNES ET AUX TRAVAILLEURS ! NON A L’IMPUNITE DES CRIMES POLITIQUES !

EN AVANT POUR DES VICTOIRES FUTURES SUR LES TORTIONNAIRES POUR LE RESPECT DES DROITS HUMAINS ET LE CONTROLE DE LA CHOSE PUBLIQUE !

Cotonou, le 17 janvier 2014

Le Bureau Exécutif National de l’ODHP.