Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Bénin » Bénin : Le préfet HOUESSOU François doit démissionner de ses fonctions ou la (...)

Bénin : Le préfet HOUESSOU François doit démissionner de ses fonctions ou la population finira par le chasser et élire un autre a sa place

D 18 septembre 2011     H 04:53     A Parti Communiste du Bénin     C 0 messages


Depuis le 29 Août 2011, les enseignants ex-contractuels locaux reversés en agents contractuels de l’Etat (A.C.E.), sont en formation dans plusieurs chefs-lieux de notre pays : à savoir : Parakou, Lokossa et Porto-Novo. Ils sont répartis sur plusieurs sites. Sur tous ces endroits, il y a eu des mouvements de protestation. Mais le cas du Lycée Béhanzin de Porto-Novo est particulier en sa teneur. Nous avons vu, sur Golf TV et à maintes reprises, les enseignants dirent non à leur autorité de tutelle, à savoir : le DAC Coovi HESSOU, le Ministre SOUMANOU Alassane Djimba, avec une détermination qui ne laisse pas de doute sur l’objectivité des revendications mises en avant. Leur conviction par rapport à leur exigence d’appliquer l’accord conclu entre syndicats et gouvernement est sans ambages. Mais de tripatouillage en tripatouillage et de magouille en magouille d’autres sites ont repris la formation. Néanmoins le Lycée Béhanzin, Lycée phare de notre pays a maintenu le mouvement pour obtenir une formation telle que c’était prévu par les textes pour les enseignants, et pour la bonne marche de l’école dans notre pays. Les enseignants ont marché à travers la ville de Porto-Novo le mardi 06 Septembre 2011 pour prendre l’opinion publique à témoin. Au lieu de chercher à résoudre les problèmes posés par les concernés, les autorités de notre pays sont parties réaliser une classe de fourre-tout pour montrer que les cours ont commencé. C’est dans cette ambiance que le préfet, accompagné de la police et de la gendarmerie armées jusqu’aux dents, ordonne de charger les enseignants à coups de gaz lacrymogène et des fusils à balles réelles. Bilan : plusieurs blessés graves montrés à la télé et un grièvement atteint à balles réelles selon les enseignants preuves à l’appui, et serait hospitalisé au CHD/Ouémé. Avec tous ces blessés le préfet affirme à la télé qu’il n’y a pas eu de blessé. Si les préfets des départements étaient élus, notre préfet ne se comporterait pas de cette manière. Et s’il persistai à le faire, il serait destitué et remplacé.

L’organisation de base du Parti Communiste du Bénin/ région de Porto-Novo, proteste vivement contre cette répression barbare qui n’est qu’un élément des nombreux actes que pose le gouvernement de Boni YAYI dans le sens de la mise dans les fers des libertés conquises de hautes luttes par les masses.
Elle félicite les enseignants pour leur bravoure et leur ténacité à arracher une formation de qualité pour une école de qualité et épanouie au Bénin
Elle les encourage à poursuivre la lutte pour la satisfaction de leurs revendications.
En avant pour le pouvoir des travailleurs et des peuples du Bénin.

Fait à Porto-Novo le 08 Septembre 2011.

PARTI COMMUNISTE DU BENIN

Organisation De Base (ODB) de Porto-Novo

LALEYE Zacharie