Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Bénin » Bénin : Poursuivez vos actions de prise en charge et d’entraide face à la (...)

Bénin : Poursuivez vos actions de prise en charge et d’entraide face à la démission du Gouvernement.

D 23 avril 2020     H 06:00     A Parti Communiste du Bénin     C 0 messages


Depuis le 08 avril 2020, le gouvernement a décidé dans le cadre de la lutte contre le CORONAVIRUS des mesures avec création d’une zone cordon isolée du reste du pays.

Depuis lors, les enseignants des établissements privés du Bénin, étudiants chassés des cités universitaires et laissés dans la nature sans possibilité de rentrer dans leurs villages, promoteurs et employés des compagnies de transports terrestres (bus, mini-bus taxi), promoteurs et employés des bars, buvettes et débits de boissons etc. ont vu leurs activités arrêtées ou très réduites. Plus de salaires, pas de primes pour les employés des établissements fermés. Les propriétaires et promoteurs n’arrivent pas à solder les prêts auprès des banques et autres institutions de micro-finance.

Depuis lors, toute cette catégorie de citoyens attend vainement des mesures d’accompagnement. Les serveurs et serveuses, les vendeuses des bars, des discothèques, les chauffeurs, les étudiants chassés des cités ne savent où aller etc. Ailleurs dans les pays voisins, un minimum est en train de s’accomplir, même si c’est infime (et à but de légitimation politique) comme au Togo avec les 20.000/mois au zémidjan.

Ailleurs, on distribue des vivres et autres produits alimentaires aux couches vulnérables. Ailleurs on fait des moratoires pour remboursement de prêts auprès des banques. Ici, on ne fait aucun moratoire sur les vignettes et droit taxi. Avec quoi les gens vont payer ces vignettes et droits taxi s’ils ne peuvent exercer leurs métiers.

Le Gouvernement se bouche les oreilles devant une population haletante de faim. Ici rien ne bouge. Alors que dans les pays voisins, comme au Nigeria, au Ghana au Burkina-Faso ou au Mali etc. les membres du gouvernement ont consacré des mois de leurs salaires à la cause de lutte anti-COVID.19. Depuis l’appel à la Solidarité et à l’Entraide, un fort mouvement humaniste se développe dans le pays. Des dons se font de la part des entreprises et des hommes. Des entraides particulières s’observent ici et là à la base. Poursuivez.

Mais une question se pose : que fait le gouvernement des sous qu’il collecte. Face à la faim générale qui tenaille les familles avec à coup sûr des morts, nous devons avoir les exigences suivantes à l’égard du Gouvernement.

1°-Que le gouvernement vote un budget de solidarité pour venir en aide aux hommes et entreprises en péril.

2°Que les membres du Gouvernement ainsi que les sociétés liées à eux donnent l’exemple de solidarité en prenant sur leurs salaires et revenus pour nourrir ce fonds de solidarité.

3°-Enfin que le gouvernement nous dise ce qu’il fait des sous collectés.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Empire qui ne veut pas mourir : « Il faut accepter que l’histoire en Afrique puisse s’écrire sans la France »

2.  Etre lesbienne en Afrique du Sud : pas toujours gai

3.  SARKOZY OU HOLLANDE : POUR QUI « VOTENT » LES AFRICAINS ?

4.  Togo : Manifestation de la STT bloquée par les forces de l’ordre : Nadou Lawson parle de « violation flagrante du droit des syndicats »

5.  Burundi : APPEL À LA LIBÉRATION DE M. JEAN-CLAUDE


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA

3.  Burkina Faso : Déclaration de l’unité d’action syndicale sur la situation nationale.

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Bénin : Non a la privatisation des douanes