Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Bénin » Grève des enseignants au Bénin

Grève des enseignants au Bénin

D 20 avril 2012     H 05:32     A CSI     C 0 messages


La CSI a vivement protesté contre la façon dont le gouvernement béninois traite la grève en cours dans le pays. Les autorités organisent la radiation des grévistes, le bâillonnement des libertés d’expression et arrêtent des syndicalistes.
Depuis le 20 mars, deux enseignants ont été arrêtés pour violation de l’interdiction de réunion sur le lieu de travail, et 14 ont, sur injonction de la Directrice, été molestés et arrêtés pour observation de la grève sur le tas. Deux responsables syndicaux, Jules Amoussouga et Cécil Ayadokoun, ont été arrêtés pour avoir eu des échanges avec leurs collègues dans le cadre de la poursuite du mouvement de grève. Même si les enseignants ont été libérés depuis, ces faits démontrent le climat qui règne au Bénin actuellement.

Lors du conseil des ministres du 14 mars dernier, il a été décidé, entre autres, de radier tous les enseignants qui « poursuivraient les débrayages » ou qui participeraient de près ou de loin à la grève. Le gouvernement a même commencé à embaucher des conscrits militaires pour remplacer les enseignants grévistes. « Cette situation est intolérable » a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. « Ces faits sont incompatibles avec les droits fondamentaux des travailleurs. »

L’expulsion du secteur public de travailleurs en grève, leur remplacement par d’autres travailleurs ou l’interdiction d’une grève sont des violations graves des Conventions C87 (sur la Liberté syndicale) et C98 (sur la Négociation collective) ainsi que de la Constitution béninoise qui reconnait et garantit le droit de grève.

Dans une lettre envoyée aux autorités du pays, la CSI demande au Président Boni Yayi de prendre les mesures nécessaires pour que soit mis fin au harcèlement, aux intimidations et aux arrestations et que la grève puisse se dérouler de la meilleure manière et dans des circonstances normales.

Source : http://www.ituc-csi.org

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Après le numéro de clown du Macron au Burkina Faso, retour aux fondamentaux…

2.  Le CADTM lancera le 24 mars un appel au Parlement européen pour l’organisation d’un audit de la dette tunisienne

3.  Madagascar - Toamasina : Les ouvriers de l’usine de Dynatec en grève

4.  La compensation de la biodiversité de Rio Tinto à Madagascar : un double accaparement de terre au nom de la biodiversité ?

5.  Djibouti : DANGER pour la vie du témoin-clé de l’affaire BORREL


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Aide-ménagères à Bamako : Ton paradis, mon enfer

3.  MADAGASCAR : le premier État de la planète à souffrir de la famine à cause du dérèglement climatique

4.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

5.  Mauritanie : Déclaration à la mémoire des victimes de la funeste journée du 27 novembre 1990