Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Côte d’Ivoire » Côte d’Ivoire : ARRESTATION DE PAYSANS

Côte d’Ivoire : ARRESTATION DE PAYSANS

D 16 mai 2023     H 05:30     A FRONT POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE ET LA SOUVERAINETE     C 0 messages


DECLARATION RELATIVE A L’ARRESTATION DES PAYSANS VENUS RECLAMER LE FONDS, COVID MIS A LEUR DISPOSITION PAR LE GOUVERNEMENT

Par voie de presse, nous avons appris que le 10 mai 2023, des paysans de la Centrale Syndicale Agricole, venus réclamer le fonds Covid mis à leur disposition par le gouvernement, ont été dispersés par les forces de l’ordre ; 24 parmi eux ont été arrêtés et incarcérés à la préfecture de police d’Abidjan ; ils viennent d’être libérés ce jour vendredi 12 mai.

En remontant en 2019, les faits indiquent que le gouvernement, avait octroyé 17 milliards CFA au profit de la filière Café-Cacao, dans le cadre du programme de soutien aux secteurs économiques et sociaux ayant subi des pertes financières, du fait de la pandémie du Covid-19.

Cette somme aurait atterri dans les caisses du Conseil Café Cacao (CCCC) organisme chargé de gérer la filière.

En 2022, trois ans après l’octroi de cette aide, les paysans sont restés sans informations. Les rumeurs ont commencé à faire état d’une ‘’distribution’’ de ce fonds aux paysans par le CCC, sur des critères que lui seul a déterminés.
Des paysans n’ayant rien reçu, ont tenté vainement de rencontrer le CCC pour avoir des informations.
Le Directeur Général de cette structure leur a indiqué avec mépris qu’il n’a pas compétence pour partager les 17 milliards. Las de frapper aux portes du CCC, ces paysans, après avoir fait appel aux coopératives, aux organisations syndicales et aux associations agricoles, se sont constitués en une centrale syndicale dénommée « La Centrale Syndicale Agricole »

Après moult démarches cette centrale a pu rencontrer le DG du CCC en présence de Monsieur le ministre de l’agriculture. Ce dernier a révélé que sur les 17 milliards, 11 milliards ont déjà été distribués et qu’il ne reste que 6 milliards.
La Centrale Syndicale a, d’une part pris bonne note de l’information donnée par Monsieur le Ministre et a demandé en conséquence la liste des bénéficiaires des 11 milliards déjà distribués ; d’autre part, elle a proposé pour la suite de la distribution, la clé de répartition suivante : 40% pour les coopératives, 35% pour les syndicats, 20% pour les producteurs individuels et 5% pour les divers.

Un recensement a étté effectué par la central et remis à Monsieur le Ministre.
C’est avec grand étonnement que les paysans ont appris le 3 mai 2023 que face à la presse, le DG du CCC, a déclaré que les 17 milliards ont été totalement distribués aux paysans.

La centrale syndicale a tenté encore vainement de rencontrer les autorités du secteur, ministre et responsables du CCC.
Indignée, elle a, alors demandé à ses membres sur toute l’étendue du territoire d’organiser un sit-in pacifique pour être reçue afin d’avoir des éclaircissements sur le sort des 17 milliards, pris sur le budget de l’Etat, d’autant plus, 2104 coopératives, 57 syndicats et 79 associations n’ont encore rien perçu comme aide en provenance de ce fonds d’aide.

La réaction du gouvernement est la dispersion le mercredi 10 mai, par la force des paysans venus réclamer leur dû, l’arrestation de 24 d’entre eux y compris le président de la centrale Monsieur kiébré Seydou et le secrétaire général Monsieur Blé Bahi Mathurin.

Ces faits dénotent une volonté manifeste des autorités en charge de la gestion de ce fonds de déposséder une bonne partie des paysans de ce qui leur est légalement et légitimement dû.
Cette gestion opaque et scandaleuse des fonds publics est à rejeter, et à condamner. Nous notons également le silence du gouvernement, qui a été saisi de cette affaire depuis plusieurs mois et qui est resté sans réaction appropriée face à la tentative de détournement de ce fonds d’aide en faveur des paysans.
Nous notons enfin une violation du droit de manifester et l’usage systématique de la baïonnette, face à une revendication légale et légitime alors que l’on disserte à longueur de journées sur le « dialogue » l’arme miracle qui règle tous les conflits en Côte d’Ivoire.

Sur la base de ces faits, le FDDS qui entend défende sans réserve aucune tous les ivoiriens victimes de l’arbitraire, qui se bat pour la fin des vols de deniers publics,
Dénonce la gestion opaque du CCC du fonds Covid-19
Dénonce les arrestations arbitraires des militants de la Centrale Syndicale Agricole qui n’ont fait qu’exiger le paiement d’une aide légale qui leur a été accordée
Soutient la Centrale Syndicale Agricole dans le combat pour une juste répartition du fonds Covid-19

Exige du gouvernement la satisfaction de la revendication principale de ces paysans à savoir le paiement du fonds Covid-19, la justification des sommes déjà décaissées,
Exige une enquête parlementaire pour faire la lumière sur la gestion de tous les fonds Covid-19.

Fait à Abidjan le 11 mai 2023

FRONT POUR LA DEFENSE DE LA DEMOCRATIE ET LA SOUVERAINETE,
Groupement pour la défense de la Démocratie, la conquête de la prospérité économique et la Souveraineté

Le Président Ahizi Aka Daniel

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY


5 articles au hasard

1.  NO TERANGA FOR EPA ! PAS DE TERANGA POUR L’APE ! DUñ TERAL APE ! La CEDEAO doit refuser son annexion par l’Union Européenne en bloquant l’APE !

2.  Niger : conflit social pour Areva dans la mine d’uranium de Cominak

3.  Libéria : Mae Azango a pris sur elle le sujet tabou de la Mutilation Génitale Féminine (MGF)

4.  Les manifestants soudanais expédiés dans des "maisons fantômes"

5.  Guinée : Inculpation de l’ancien chef de la garde présidentielle dans l’affaire des tortures de 2010


Les plus populaires

1.  Ethnonationalism, imperialism and the working class in Ethiopia

2.  Togo expels French reporter, suspends press accreditation for foreign media

3.  Togo : RSF dénonce l’expulsion arbitraire du journaliste Thomas Dietrich et la suspension des accréditations pour la presse étrangère

4.  La Banque Mondiale Accusée de Destruction des Exploitations Agricoles Traditionnelles dans le but de Soutenir l’Accès à la Terre des Grandes Entreprises

5.  Kenya - Doctors’ Strike : President Ruto’s Hypocrisy Exposed