Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Guinée » GUINEE - Présidentielle : dernière ligne droite avant le second (...)

GUINEE - Présidentielle : dernière ligne droite avant le second tour

D 6 septembre 2010     H 21:51     A Jeune Afrique     C 0 messages


La campagne électorale pour le second tour de la présidentielle a été officiellement lancée en Guinée, dimanche 5 septembre. La fin de semaine a été marquée par un appel au calme des deux finalistes, qui ont trouvé vendredi dernier un accord pour apaiser les tensions de ces dernières semaines.

Le candidat à la présidentielle en Guinée Cellou Dalein Diallo a appelé, samedi 4 septembre à Conakry, à la « plus grande discipline » au second tour de la présidentielle du 19 septembre, à son retour de Ouagadougou où il avait signé vendredi un accord avec son rival Alpha Condé.

Diallo et Condé se sont engagés à mener une « campagne politique apaisée » et à se conformer « scrupuleusement » au verdict des urnes, dans cet accord signé à Ouagadougou sous l’égide du président burkinabè Blaise Compaoré.

À sa descente d’un avion spécialement affrété pour le ramener à Conakry, Cellou Dalein Diallo a déclaré à des journalistes : « Nous sommes allés à Ouagadougou pour que triomphe la démocratie en Guinée et nous avons été bien reçus par le médiateur (Compaoré) qui nous a prodigué de sages conseils. » « Maintenant, à nous de respecter notre engagement et d’aller aux élections dans la plus grande discipline », a-t-il ajouté.

Une immense foule de partisans, massée depuis les premières heures de la matinée près de l’aéroport, lui a réservé un accueil triomphal. Sur leurs pancartes, on pouvait lire « Ouaga a été un triomphe pour la démocratie guinéenne » ou encore « au soir du 19 septembre, ce sera le plébiscite ».

Lancement de la campagne électorale

Cellou Dalein Diallo était notamment accompagné de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, qui s’est rallié à lui après avoir obtenu 13,62 % des voix le 27 juin.

Le retour de Diallo a coincidé avec le lancement officiel et en toute discrétion de la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle, en l’absence du président de la transition, le général Sékouba Konaté.

« Le décret invitant le corps électoral n’a pas été signé par le général Sékouba Konaté du fait qu’il est en visite privée au Maroc », a déclaré à l’AFP le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement de transition, Aboubacar Sylla. « C’est pourquoi nous nous basons sur les dispositions du code électoral pour annoncer que la campagne électorale débute ce dimanche 5 septembre et s’achève le 17 à minuit », a ajouté Sylla.

Cellou Dalein Diallo était arrivé largement en tête du premier tour avec 43,69 %, devant l’opposant historique Alpha Condé qui recueillait 18,25 % des suffrages. Cette élection présidentielle est le premier scrutin libre jamais organisé en Guinée, ex-colonie française qui, depuis son indépendance en 1958, n’a connu que des régimes dictatoriaux, civil ou militaires.


Voir en ligne : Source : Jeune Afrique