Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Mali » Declaration du parti Sadi sur le depart de Robert Mugabe

Declaration du parti Sadi sur le depart de Robert Mugabe

D 28 novembre 2017     H 06:59     A SADI     C 0 messages


Le Parti SADI rend Hommage au Président Robert Gabriel Mugabe

Le Parti SADI a suivi les évènements survenus au Zimbabwé et dont le dénouement s’est traduit par la démission du Président Robert Gabriel Mugabe.

Le Président Robert Gabriel Mugabe est le dirigeant historique de la Zanu-PF, le fondateur de l’Etat zimbabwéen, le symbole de la lutte anticolonialiste qui a pris les armes pour libérer son pays de la domination et de l’oppression colonialistes et racistes de l’ex- Rhodésie, l’architecte de sa souveraineté, l’inspirateur audacieux de la réforme agraire (qui a permis de redistribuer la terre dans son pays qui était détenu à plus de 80% par la minorité blanche), le défenseur le plus déterminé de l’indépendance et de la souveraineté de son pays et du continent africain, le porte-parole des luttes d’émancipation au niveau de toutes les instances internationales.

Robert Gabriel Mugabe a consacré tant d’énergie, tant d’effort et de sacrifice au continent africain aujourd’hui en proie à de nombreuses crises et insécurités. Alors qu’il était Président en exercice de l’Union Africaine, il s’est battu pour le retour à la paix dans les pays du Sahel, dont le Mali.

Il n’a cessé de dénoncer de façon énergique les ingérences extérieures des anciennes puissances coloniales qui se sont traduites dans la plupart des cas, à des interventions militaires, parfois sous le mandat des Nations-Unies. Ces interventions ont aggravé la situation, approfondi et multiplié les crises, élargi les zones d’insécurité, généralisé un peu partout les guerres civiles aux conséquences dramatiques.

Les exemples sont nombreux : Mali, Centrafrique, République Démocratique du Congo où grâce à l’intervention décisive de Robert Mugabe, ce pays (qui a connu plus de 2.000.000 de morts et des milliers de réfugiés) se remet progressivement de l’effondrement et du chaos.

Notre parti est fondamentalement opposé aux ingérences extérieures. Il partage le combat du Président Mugabe qui croit que l’Afrique doit analyser et mesurer à sa juste valeur les enjeux géopolitiques et géostratégiques dont elle est l’objet, réfléchir à des stratégies, des plans et des méthodes de construction des solidarités, travailler pour faire émerger des solutions autonomes, lucides et sans complaisance afin de préserver son indépendance et sa souveraineté acquises de haute lutte grâce à nos illustres dirigeants comme les Présidents Modibo Keita, Kwamé Nkrumah, Ahmed Sékou Touré, Gamal Abdel Nasser.

Son exemple renforcera inéluctablement l’orientation de nos luttes collectives vers une finalité de contrôle et de gestion souveraine de nos Etats et de nos richesses au bénéfice de nos peuples.

Le Parti SADI :
- Rend Hommage à ce dirigeant exceptionnel, combattant anti-impérialiste qui a consacré son énergie, son intelligence et son engagement toute sa vie durant au progrès économique et social de son pays et du continent africain ;
- Lui exprime toute sa reconnaissance pour les nombreuses victoires enregistrées tout au long de sa très longue et riche expérience d’homme d’Etat et de dirigeant politique ;
- Exprime sa confiance dans la ZANU-PF pour poursuivre l’œuvre de Robert Mugabe qui reste un exemple pour SADI et tous les révolutionnaires du continent.

Bamako, le 27 novembre 2017

Le Bureau Politique

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Drames humanitaires à Djibouti : POURQUOI LE SILENCE ?

2.  SENEGAL : Le naufrage du JOOLA, dix ans après, la lutte pour la justice continue !

3.  Situation sociopolitique au Mali : le parti SADI dresse le bilan de l’année

4.  Conférence de presse des deux auteurs le mercredi 4 avril à 11h, à la librairie Lady Long Solo, 38 rue Keller, Paris XIe, métro Bastille

5.  RDC : débat sur le parrainage des militants de la société civile


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Génocide rwandais : les Éditions françaises Larousse visées par une polémique Le dictionnaire Larousse.