Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Mali » Déclaration du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (...)

Déclaration du Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) sur le communiqué conjoint UE – Gouvernement du Mali sur l’accord de réadmission des migrants Maliens demandeurs d’asile et sans papiers en Europe

Mali

D 17 décembre 2016     H 07:43     A SADI     C 0 messages


Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance- SADI
SOLIDARITE- DEMOCRATIE - INDEPENDANCE


Le dimanche 11 décembre 2016, le Ministre des Affaires Etrangères du Royaume des Pays Bas et les Ministres Maliens des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine et celui de la Justice, des Droits de l’Homme et Garde des Sceaux ont eu une rencontre qui a été sanctionnée par un communiqué conjoint dont les points clés sont :

• La lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées ;
• La coopération concernant la mobilité légale ;
• La Protection des migrants et refugiés ;
• La prévention et la lutte contre la migration irrégulière, y compris le trafic des êtres humains ;
• Le retour, la réadmission et réintégration des migrants en situation irrégulière, le tout en respect des engagements internationaux.

Ce communiqué conjoint fixe le cadre d’un prochain accord avec l’Union Européenne dont la formalisation est prévue pour bientôt à Bruxelles.
Ce jour mercredi, 14 décembre 2016 Monsieur Harlem Désir, Secrétaire d’Etat Français aux Affaires Européennes a annoncé devant le Sénat français la Signature d’un accord sur la migration avec le Mali.

Le Parti SADI rappelle que les différents gouvernements du Mali avaient refusé de se plier aux injonctions de la France et de l’Europe pour la Signature de cet Accord qui livre nos compatriotes Pieds et Poings liés aux différentes Polices Européennes.

Le Parti SADI :

- Exige du Gouvernement une clarification de l’Ambroglio créé par les annonces Européennes et les démentis du Mali. Les Européens - en parlant de l’accord- s’appuient sur les termes du Communiqué Conjoint qui sont déjà suffisamment explicites et fixent le cadre d’un futur accord ;

- Appelle le peuple à exprimer sa solidarité avec les expulsés et les migrants maliens ;

- Invite le Président de la République à s’impliquer personnellement pour arrêter ce Processus enclenché par ses Ministres.

Pour le Bureau Politique
Le Secrétaire aux Relations Extérieures

Yéhia Ag MOHAMED ALI

Siège : Djélibougou, Rue : 255, Porte : 50 - B.P : 2865 Bamako - République du Mali
Tel : (+223) 66 74 65 34 /64 54 00 93 / 65 90 00 09 Site web : www.partisadi.net

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  DÉCLARATION DU MSV-BURKINA SUR LA RÉSISTANCE DU PEUPLE BURKINABE FACE AU PUTSCH DU RSP

2.  RDC : Les veuves Chebeya et Bazana demandent un commissionnement de magistrats militaires de haut rang pour juger le général Numbi

3.  Bénin : COMMUNIQUE DE PRESSE de la CSTB

4.  Les gouvernements africains continuent de sous-financer la santé

5.  Equatorial Guinea : Football and fun to forget media freedom violations ?


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement