Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Mali » Mali - Bamako : Le syndicat de l’hôtel Laïco Al Farouk lance un préavis de (...)

Mali - Bamako : Le syndicat de l’hôtel Laïco Al Farouk lance un préavis de grève

D 20 février 2015     H 18:36     A     C 0 messages


La visite médicale périodique des travailleurs, pourvoir les postes vacants au sein de l’établissement, assurer une prime de nuit pour les agents, réviser le règlement intérieur de l’hôtel, octroyer un contrat à durée indéterminée pour leur camarade Hamidou Dembélé.

Ce sont là les cinq principaux points de revendication du comité syndical de Laïco hôtel Al Farouk qui projette une grève à partir du 18 de ce mois si leurs doléances ne sont pas satisfaites.

La rumeur de cette grève s’est répandue depuis le 27 janvier dernier comme une trainée de poudre avant qu’elle ne soit confirmée récemment par des responsables syndicaux.

Pour un membre du comité syndical, ce mot d’ordre de grève se justifie par le fait que depuis 7 ans, le personnel constate avec amertume un manque de volonté criarde de la direction à faire face à ses engagements dans la gestion de l’hôtel.

Selon notre source, le syndicat avait au départ plus d’une vingtaine de revendications avant de les réduire à cinq. Ces cinq points s’articulent autour de l’instauration d’une visite médicale périodique des travailleurs, pourvoir les postes vacants au sein de l’établissement, assurer une prime de nuit pour les agents, réviser le règlement intérieur de l’hôtel, octroyer un contrat à durée indéterminée pour leur camarade Hamidou Deméblé.

 » Cela fait des années que nous n’avons pas de directeur général, de directeur commercial, de gouvernante générale, de chef pour la réception, et de chef pour la restauration » a déploré notre interlocuteur.

Pour les syndicalistes cette situation joue fondamentalement sur le fonctionnement de l’hôtel. Car, le personnel n’a aucun interlocuteur au sein du service et à chaque fois que le syndicat soumet des revendications au DGA, celui-ci trouve comme prétexte « qu’il n’a aucun pouvoir ».

Un autre membre du comité syndical de dénoncer que leurs collègues de Laïco Amitié bénéficient de plusieurs avantages décisionnels contrairement à ceux de Laïco Al Farouk.

 » A Laïco Amitié, tous ceux qui travaillent de 15 h à 23 h ont une prime de 20 000 FCFA. Une prime de 40 000 FCFA est aussi accordée à ceux qui travaillent de 23 H à 8 heures. Tandis qu’à Laïco Al Farouk, c’est seulement ceux qui montent de 23 h à 8 h qui ont une prime de 20 000 FCFA. Et nous ne comprenons pas pourquoi un tel traitement disparate entre le personnel d’un même groupe à savoir Laïco » s’interroge un autre membre du syndicat.

Pour le syndicat, c’est partant de ce constat, que ce préavis a été déposé sur le bureau de la direction afin que le personnel soit remis dans ces droits. Car à les croire, toutes les doléances qu’ils réclament ne sont pas du luxe mais prévues par la loi et qui font parties du bon fonctionnement de l’hôtel.

En tout cas, si cette grève venait à être observée, elle sera un coup dur pour le personnel de la MINUSMA dont plusieurs officiels sont logés dans cet établissement de haut standing.

Source : Mali web