Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » Avec l’APE, le gouvernement ment au peuple 3191,6 milliards de fois Macky (...)

Avec l’APE, le gouvernement ment au peuple 3191,6 milliards de fois Macky Sall doit annoncer le retrait du Sénégal de l’APE néo colonial Organisons un contre-conseil des ministres décentralisé pour sortir de l’APE !

Non aux APE

D 19 juillet 2016     H 12:48     A Non aux APE     C 0 messages


Coalition Nationale Non aux Accords de Partenariat Economique
Email : coalitionnonauxape@gmail.com
Facebook : Coalition Nationale Non Aux APE
Ecoutez sur Youtube notre single « Non aux APE »
Téléphone : (221) 78 116 98 66/ 70 514 15 88
Dakar/Sénégal
Avec l’APE, le gouvernement ment au peuple 3191,6 milliards de fois
Macky Sall doit annoncer le retrait du Sénégal de l’APE néo colonial
Organisons un contre-conseil des ministres décentralisé pour sortir de l’APE !

L’Accord de partenariat économique (APE) va faire perdre au Sénégal 240 milliards de Francs CFA de recettes budgétaires tous les ans. A ceux qui trouvaient dérisoires les 50 milliards que l’Etat a annoncé avoir recouvrés dans le cadre de la traque des biens mal acquis, l’ancien premier ministre, Aminata Touré a déclaré que c’est « l’équivalent de 10 hôpitaux qu’on peut construire ». Le président de la république n’aurait pas du signer cet APE qui va faire perdre au Sénégal au moins l’équivalent de près de 50 hôpitaux ?
Macky Sall et son gouvernement ont déjà promis 3191,6 milliards de francs Cfa aux populations lors des 13 précédents conseils des ministres décentralisés en attendant celui qui se tient à Dakar cette semaine. Les 97% de l’or, les 90% du pétrole du Sénégal sont mis à la disposition des compagnies étrangères. Nos entreprises nationales sont entre les mains de l’étranger et bradées comme en atteste le dernier exemple de la Sonatel. En signant l’APE, le gouvernement augmente la rareté des ressources au détriment du peuple sénégalais et ment par conséquent au peuple car il n’aura pas les milliards qu’il promet.

La Confédération nationale des employeurs du Sénégal a déclaré que « les réformes doivent promouvoir le secteur privé national et les Pme » et non « à dérouler un tapis rouge aux investisseurs étrangers ».
Le Fongip aurait mobilisé 17,016 milliards de francs Cfa, avec un fonds propre de 6 milliards de francs Cfa au service des Petites et moyennes entreprises (Pme) et petites en moyennes industrie (Pmi). Mais le gap de financement des Pme est estimé à 500 milliards de francs Cfa. Les 240 milliards d’amnistie douanières accordés aux entreprises de l’Union européenne (UE) ne devraient-ils pas être donnés à nos Pme et Pmi ?
Tout récemment, Macky Sall a lancé au MEDEF français : « il faut être agressif, l’amitié ne suffit plus ». L’APE est une agression de l’UE contre les peuples de l’Afrique de l’Ouest, les Pme/Pmi, les paysans…
Des jeunes des départements de Guèdiawaye et Pikine ont organisé le 17 juillet dernier un « Forum sur l’emploi des jeunes de la Banlieue ». La Coalition Nationale NON AUX APE dénonce cette agression contre les 300.000 jeunes qui entrent sur le marché du travail chaque année au Sénégal et dont une partie est condamnée avec l’APE à être des exclus de la société ou à mourir entre l’océan atlantique, le désert du Sahara ou la mer méditerranée. C’est comme cela que l’UE compte par exemple résorber les 600 suicides annuels d’agriculteurs français en les remplaçant par des jeunes noyés ouest-africains.

C’est pourquoi, la Coalition Nationale NON AUX APE va organiser cette semaine un contre-conseil des ministres décentralisé pour exiger le retrait du Sénégal de l’APE. Et si Macky Sall ne sait pas comment s’y prendre, la Coalition lui suggère de dire à l’UE d’ouvrir de nouvelles négociations car les précédentes ont réuni les 16 pays de l’Afrique de l’Ouest et l’UE des 28 pays. Avec le Brexit l’UE compte maintenant 27 pays. Or la Grande-Bretagne c’est au moins 14% du leurre que constitue le Programme des APE pour le Développement (PAPED) estimé à 6,5 millions d’euros. Le premier ministre, Mahammad Dionne avait demandé « des explications supplémentaires » concernant le chimérique volet développement des APE. La Coalition NON AUX APE invite le Premier ministre à exiger la suspension de l’APE.

Dakar, le 18 juillet 2016

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Centrafrique : Des voix s’élèvent pour exiger le jugement du général Moussa Assimeh

2.  Tunisie : BASTA LES POURSUITES CONTRE LA JEUNESSE DE LA REVOLUTION

3.  Election présidentielle 2010 en Côte d’Ivoire : Oui à la souveraineté populaire ! Non à une guerre civile réactionnaire ! Non aux interventions militaires étrangères !

4.  NIGER : Manifestations monstres contre la présence des bases militaires étrangères

5.  MAURITANIE : Aziz, ton recensement raciste ne va pas nous tuer !


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  Union africaine des travailleurs communistes internationalistes (Côte d’Ivoire)

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015