Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » Guy Marius Sagna sur les accords d’exploration signés avec total : « il y a (...)

Guy Marius Sagna sur les accords d’exploration signés avec total : « il y a un vaste tong-tong de notre pays »

Senegal

D 3 mai 2017     H 18:19     A Guy Marius Sagna     C 0 messages


Guy Marius Sagna raille le gouvernement de Macky Sall. C’est Suite aux accords signés entre la République du Sénégal et Total permettant à ce dernier de bénéficier à d’un permis d’exploration pétrolière en mer profonde et très profonde au large de Rufisque. Selon lui, le président de la République est en train de resserrer la domination étrangère sur le Sénégal.

« Devons nous accepter en tant que pays parmi les moins développés, les moins avancés et les plus pauvres, que dans cette mondialisation nous ayons une posture du cheval et que les autres pays soient les cavaliers ? Devons nous accepter d’avoir des positions inférieures où nous servons les autres et nous ne servons pas notre propre pays ? », fulmine Guy Marius Sagna .

Toutefois, il précise qu’il n’est pas contre l’arrivée des investisseurs au Sénégal : « L’arrivée d’investisseurs étrangers n’est jamais un crime. Mais, la question est de savoir sur quel rapport, sur quel format, ces investisseurs doivent arriver. Pouvons-nous accepter que dans un pays où il y a chaque année près d’un million de sénégalais qui vivent dans l’insécurité alimentaire que vous ne bénéficiez que de 3% de votre or ? Pouvons nous accepter que dans un pays où plus de 57% de la population ne savent ni lire ni écrire que la majeure partie de notre pétrole bénéficie à la France ou à d’autres pays ?, campe-t-il »

L’invité de Zik FM de déclarer : « voila les questions de fond auxquelles nous sommes confrontés, et le fait que la part belle soit cédée aux investisseurs étrangers et le peu qui reste à notre pays soit englouti par l’élite local, cela est un crime ».

Selon lui, « Il y a un vaste tong-tong de notre pays. Tong-tong qui bénéficie à l’impérialisme étrangère, que ça soit les Etats-Unis, l’Angleterre ou d’autres pays. La France dans ce schéma là occupe, pour des raisons historiques, une place particulière ».

De l’avis du coordonnateur de la Coalition NON AUX APE , dans d’autres pays, Total est en train de faire des dégâts : « cette société française a accaparé leurs ressources naturelles et n’a cédé que des miettes aux populations ».

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Congo Brazzaville : « En Françafrique, il n’y a pas d’élection »

2.  Comité central du parti SADI à Sikasso : Pour rendre hommage aux résistants et aux pères de l’Indépendance du Mali

3.  Mauritanie : L’UFP, à propos du passage de Aziz à la télé

4.  Cameroun : « Nous demandons une période de transition consensuelle »

5.  ARRESTATION du Président de la LIGUE DJIBOUTIENNE des DROITS de l’HOMME


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015

5.  Transparency group should reject Ethiopia’s membership due to its restrictions on civil society