Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » PETITION CONTRE LES APE

PETITION CONTRE LES APE

Coalition " Non aux APE" - Sénégal

D 12 juin 2016     H 14:23     A Coalition NON AUX APE ! Sénégal     C 0 messages


Le Sénégal a accepté de signer les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, selon le président Macky Sall et son ministre de l’Economie et des Finances.

Mais ces Accords sont un véritable marché de dupes, proposé aux pays africains, car ils visent à leur imposer le « libre-échange ». Or, la CEDEAO et l’Union européenne sont deux entités séparées par un fossé infranchissable, sur le plan économique et financier.
En effet, il faut retenir que l’Union européenne est :

• la première puissance économique du monde, avec un produit intérieur brut (PIB) de plus de 23% du PIB mondial en 2014
• la première puissance commerciale, avec plus de 16% du commerce mondial
• la première puissance agricole, incarnée par la politique agriculture commune (PAC)

A l’opposé, la CEDEAO :

• Est classée au 20e rang mondial, avec un PIB de 674,3 milliards de dollars en 2013, soit environ 4% de celui de l’UE

• 11 des 15 pays membres sont classés comme « pays les moins avancés » (PMA), c’est-à-dire parmi les plus « pauvres » du monde.
Comment peut-on alors imaginer possible le « libre-échange » entre l’UE et la CEDEAO ?

En vérité, les conséquences de la mise en œuvre des APE seront dévastatrices pour le Sénégal et les autres membres de la CEDEAO

• Leur agriculture sera noyée par les exportations européennes. Avec comme conséquences la ruine de millions de paysans et de producteurs agricoles, la fin des politiques de souveraineté alimentaire et l’accentuation de la dépendance alimentaire

• Leur secteur industriel sera anéanti, incapable de soutenir la concurrence de multinationales ayant de puissants moyens financiers et logistiques. D’autant plus que les entreprises européennes bénéficieront du statut de « traitement national », leur permettant d’être traitées sur le même pied d’égalité que les entreprises africaines !

• Il y aura une véritable hypothèque sur leur industrialisation à long terme

• Les pertes considérables que subiront les budgets des Etats, par suite de la baisse drastique des recettes douanières, les rendront encore plus dépendants « d‘aides budgétaires », entraînant ainsi la perte du peu de souveraineté qui leur reste.
Si le géant nigérian a refusé de signer, c’est pour épargner à ses paysans, industriels et citoyens le sort peu enviable que leur réservent les APE
Au Sénégal, pour éviter un tel sort à nos paysans, entreprises et citoyens, il faut s’opposer à la ratification et à la mise en œuvre des APE !
Nous appelons les partis politiques, leurs représentants à l’Assemblée nationale, les membres des mouvements sociaux, des organisations de la société civile, les citoyennes et citoyens de tout bord, à signer cette pétition pour dire avec force : NON AUX APE !

Premiers signataires :

Demba Moussa Dembélé, économiste, président d’ARCADE
Ndongo Samba Sylla, économiste, chercheur à la Fondation Rosa Luxemburg
Honorable Député Cheikhou Oumar Sy, Assemblée nationale, Sénégal
Honorable Député Thierno Bocoum, Assemblée nationale, Sénégal
Pr. Pierre Sané, ancien sous-directeur de l’UNESCO, président de Imagine Africa Institute
Pr. Babacar Diop « Buuba », Université Cheikh Anta Diop
Dr. Dialo Diop, Secrétaire général du RND
Amacodou Diouf, président du CONGAD, président de AHDIS
Elimane Haby Kane, président de LEGS Africa
Bruno Sonko, économiste, chercheur à la Fondation Rosa Luxemburg
Fadel Barro, Coordonnateur de « Yen a marre »
Boubacar Boris Diop, écricain, lauréat du Prix du président de la République pour les lettres
Mamadou Mbodji, Coordonnateur du M23
Alassane Guissé, Délégué général de Yooni Askanwi
Pr. Seydi Ababacar Ndiaye, Secrétaire général du SAES, UCAD
Pr. Idrissa BA, enseignant-chercheur, UCAD
Pr. Felwine Sarr, économiste, écrivain, UGB
Pr. Coumba Ndoffène Diouf, UCAD
Amadou Ka nouté, Directeur exécutif de CICODEV-Afrique
Lamine Diop, statistien-économiste, ancien directeur de la Statistique
Pr. Thierno Dop, CESTI, UCAD
Chérif Salif Sy, économiste, ancien Conseiller du président de la République
Pr. Cheikh Kassé, enseignant-chercheur, UCAD
Mouhamadou Tidiane Kassé, journaliste, éditeur, consultant média et formateur

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  De la révocation d’Ousmane Sonko : l’abus de pouvoir l’a emporté sur le droit

2.  Déclaration du conseil national des organisations de la société civile de Guinée (CNOSCG) relative à l’élection présidentielle du 27 juin 2010.

3.  Uganda : Attacks on Opposition Figures, Media

4.  Mali et contradictions d’un anti-impérialisme conventionnel

5.  Déclaration sur les APE pour le Sommet UA-UE d’Abidjan (29-30 novembre 2017)


Les plus populaires

1.  Au Mali, la crise s’aggrave

2.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

3.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

4.  Du fond de son cachot, Guy Marius Sagna continue courageusement le combat patriotique et citoyen et remporte des victoires !

5.  Le Sénégal nous parle. Sachons l’entendre.