Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » Sénégal et Mali : les cheminots en grève font reculer Transrail

Sénégal et Mali : les cheminots en grève font reculer Transrail

D 31 janvier 2016     H 17:43     A l’Union africaine des travailleurs communistes internationalistes (UATCI-UCI)     C 0 messages


Dans leur journal Le Pouvoir aux travailleurs du 16 janvier 2016, nos camarades de l’Union africaine des travailleurs communistes internationalistes (UATCI-UCI) relatent la grève victorieuse des cheminots.

Les cheminots assurant la ligne de chemin de fer entre Dakar et Bamako ont arrêté de travailler le 11 janvier pour exprimer leur colère contre la direction de la société Transrail, qui détient la concession de cette ligne. Selon le secrétaire général du syndicat Sutrail (Syndicat unique des travailleurs du rail), « les travailleurs en totalité n’ont pas perçu leurs salaires. Depuis le mois de juillet, les retraités n’ont pas touché leurs indemnités ». Les grévistes dénoncent aussi la dégradation des conditions de travail ainsi que le manque d’investissement de la direction pour le renouvellement des machines. Sutrail a indiqué que « l’entreprise disposait de treize machines de fonctionnement dans ses ateliers. Mais, actuellement, elle n’en compte pas plus de trois. »

C’est à Thiès, le centre névralgique du chemin de fer, que la grève a été déclenchée. Les cheminots avaient dès le début averti que l’arrêt de travail serait maintenu jusqu’au paiement total de leurs droits. Ainsi, la grande ligne reliant Dakar à Bamako a été paralysée le 11 janvier (sur le tronçon Dakar-Kidira), mais aussi le Petit train de banlieue (Pt) qui assure le transport de voyageurs entre Dakar et sa banlieue dans la direction de Thiès. Ce Pt transporte environ dix mille passagers par jour, majoritairement des ouvriers.

Devant la détermination des cheminots, et surtout devant les conséquences de cette grève sur d’autres secteurs de l’économie du Sénégal et du Mali, les gouvernements de ces deux pays, en concertation avec la direction générale de Transrail (dont le groupe Advens détient la majorité des actions depuis 2006), ont commencé à payer les salaires de décembre et se sont engagés à assurer le paiement des soldes de fin janvier et fin février de cette année. C’est à la suite de ce premier geste et de la promesse de « concertation » entre la direction et le syndicat Sutrail que ce dernier a suspendu le mot d’ordre de grève.

Ce n’est pas la première fois que les cheminots de la ligne Dakar-Bamako se mettent en grève. Ils ont maintes fois montré leur force, y compris durant la période coloniale. Ils constituent jusqu’à aujourd’hui un des bastions du mouvement ouvrier de la région. Leurs expériences du passé ainsi que leurs traditions d’organisation et de lutte sont des éléments qui compteront pour d’autres luttes futures.

Le Pouvoir aux travailleurs


Voir en ligne : Lutte ouvrière

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Congo Brazzaville : « En Françafrique, il n’y a pas d’élection »

2.  Comité central du parti SADI à Sikasso : Pour rendre hommage aux résistants et aux pères de l’Indépendance du Mali

3.  Mauritanie : L’UFP, à propos du passage de Aziz à la télé

4.  Cameroun : « Nous demandons une période de transition consensuelle »

5.  ARRESTATION du Président de la LIGUE DJIBOUTIENNE des DROITS de l’HOMME


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015

5.  Transparency group should reject Ethiopia’s membership due to its restrictions on civil society