Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sénégal » Yoonu Askan Wi : Solidarité avec les luttes des Travailleurs et de la (...)

Yoonu Askan Wi : Solidarité avec les luttes des Travailleurs et de la jeunesse contre la Loi El Khomri de casse du code du travail en France

YOONU ASKAN WI - Mouvement pour l’Autonomie Populaire ( Sénégal)

D 15 mars 2016     H 10:38     A Yoonu Askan Wi ( Sénégal)     C 0 messages


Qu’il soit de droite ou social-démocrate (PS), les gouvernements sociaux-libéraux de France poursuivent inlassablement sous la dictée de diktats libéraux de l’Union Européenne la destruction des conquêtes sociales et démocratiques obtenues de haute lutte en s’attaquant maintenant au Code du Travail.

Le projet de loi El Khomri du nom du Ministre du Travail Français n’est rien de moins que la mise à mort du code du travail en donnant aux patrons :

- Possibilité de travailler 60 heures hebdomadaires avec une moindre rémunération des heures supplémentaires,

- licenciements facilités pour les patrons qui pourront se servir à l’envie du chantage à l’emploi tandis que les indemnités prud’hommales (Tribunal du Travail qui est une exception Française) de licenciements pour les travailleurs seront plafonnées,

- possibilité de mettre en place des accords d’entreprises passant outre une éventuelle opposition des syndicats.

La situation sociale ne cesse de se dégrader gravement en France avec ses cortèges de fermetures des entreprises, de délocalisations, de licenciements. Les travailleurs qui résistent y sont purement et simplement condamnés par une justice de classe à l’exemple des goodyears à 9 mois de prison ferme et des Air France traînés devant les tribunaux pour une chemise de patron déchirée.

Les acquis démocratiques y sont de plus en plus menacés par l’état d’urgence permanent qui permet à l’Etat d’y interdire la liberté de manifester, voire même de s’exprimer sans oublier le racisme, la xénophobie, la rromophobie et l’islamophobie dont la dernière illustration est la réforme constitutionnelle en vue de la déchéance de la nationalité pour les binationaux issus de l’immigration, les politiques répressives contre les réfugiés fuyant les pays victimes des guerres de l’impérialisme Français comme en Syrie et dans le Sahel. La montée électorale du parti fasciste, le Front National, est aussi une menace dangereuse qui plane sur le pays, conséquence de ces politiques libérales.

Face à ces politiques anti-sociales, anti-démocratiques et de guerres, la résistance des travailleurs, leurs syndicats et la jeunesse s’exprime de plus en plus fortement par la mise en grève et dans la rues de plus de 500.000 manifestants.

Yoonu Askan Wi et Moom Sa Rew expriment toute leur solidarité internationaliste aux travailleurs et à la jeunesse de France qui relèvent la tête pour endiguer à la fois la régression sociale, anti-démocratique et le fascisme.

Mars 2016

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Centrafrique : Des voix s’élèvent pour exiger le jugement du général Moussa Assimeh

2.  Tunisie : BASTA LES POURSUITES CONTRE LA JEUNESSE DE LA REVOLUTION

3.  Election présidentielle 2010 en Côte d’Ivoire : Oui à la souveraineté populaire ! Non à une guerre civile réactionnaire ! Non aux interventions militaires étrangères !

4.  NIGER : Manifestations monstres contre la présence des bases militaires étrangères

5.  MAURITANIE : Aziz, ton recensement raciste ne va pas nous tuer !


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  Union africaine des travailleurs communistes internationalistes (Côte d’Ivoire)

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015