Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Sierra leone » Nouvelle rubrique N° 91 » DECLARATION:Malaise dans les bases militaires françaises au Sénégal

DECLARATION:Malaise dans les bases militaires françaises au Sénégal

Halte au mépris et à l’injustice

D 22 juin 2016     H 22:23     A SYNPAS     C 0 messages


Les Personnels Civils des Eléments Français au Sénégal se sont réunis en Assemblée générale le Lundi 20 juin 2016 pour dégager leurs positions sur les négociations en cours entre les autorités militaires françaises au Sénégal et le SYNPAS.

Suite au malaise social qui règne dans les bases françaises au Sénégal depuis plusieurs mois, les négociations entamées avaient suscité de l’espoir pour un règlement négocié de la crise sociale.

Malheureusement, lors de la rencontre du mardi 21 juin 2016 et comme présagé par l’Assemblée générale, les dernières propositions des travailleurs civils sénégalais ont été rejetées par l’autorité militaire.

Appréciant la rupture des négociations du fait de l’autorité militaire et de sa mauvaise volonté à prendre en compte les préoccupations des travailleurs civils, le SYNPAS :

CONSIDERANT le manque de respect vis-à-vis du personnel de recrutement local de la part du Commandement des Eléments Français au Sénégal,

CONSIDERANT que malgré la disponibilité des travailleurs à trouver une solution négociée du dossier, le Commandement manifeste un refus systématique de satisfaire les justes et légitimes doléances des travailleurs sénégalais qui contribuent inlassablement au développement de l’institution militaire française au Sénégal.

Vu que le Commandement ne propose que des montants dérisoires d’augmentation des salaires et accessoires ;

LES TRAVAILLEURS CIVILS DES BASES FRANCAISE AU SENEGAL :

DENONCENT ce comportement autoritariste, irrespectueux et anti social du Commandement des Eléments Français au Sénégal.

DECIDENT d’organiser, dans les meilleurs délais, un vaste rassemblement à la Bourse du Travail de la CNTS pour apporter la riposte face à ce comportement d’une autre époque.

APPELLENT tous les travailleurs affiliés au SYNPAS au plan national, à se mobiliser pour mener le combat nécessaire à la satisfaction de la plate forme revendicative.

DEMANDENT au Bureau Confédéral de la CNTS et à tous les travailleurs d’apporter leur solidarité agissante à ce mépris affiché par les autorités des bases françaises, à l’endroit des personnels de recrutement local au Sénégal.

ATTIRENT l’attention des Autorités sénégalaises et Françaises ainsi que celle de l’opinion nationale sur la gravité de la situation sociale dans les bases françaises au Sénégal.

Fait à Dakar le 21 juin 2016

LE SYNPAS

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Afrique, réserve alimentaire ?

2.  Madagascar : Des « indignés » contestent les pratiques politiques

3.  Burkina Faso : Meurtres et abus commis dans le conflit du Sahel

4.  Constitutional Assembly electoral Law blow to inclusivity in post Revolution Libya

5.  « MADAGASCAR, Grenier de l’Océan Indien » : QUE LES PAYSANS NE DEVIENNENT NI LES OUBLIES NI LES VICTIMES


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  RDC : des conditions de travail « désastreuses » dans les mines de cobalt

3.  Front social : la coordination TLP appelle à manifester le 5 décembre prochain contre la présence des bases étrangères au Niger

4.  L’association SoaMad – Solidaires avec Madagascar – a le plaisir de vous inviter à l’édition 2021 de son SPECTACLE - BAZAR le samedi 4 décembre.

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe