Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Algérie » Algérie : Jusqu’a quand ?

Algérie : Jusqu’a quand ?

D 24 janvier 2018     H 05:14     A Fateh Agrane     C 0 messages


La loi de finances pour l’année 2018 ne verrait donc pas l’instauration de la taxe sur les grandes fortunes, ainsi auraient décidé les députés de l’assemblée nationale.

Pauvres oligarques il faudrait les laisser encore prospérer !

Dans la faune de l’économie informelle et dans celle des marchés publics et autre import –import.

Il y a d’autres niches pour récupérer l’argent en taxant le citoyen sur des produits de consommation, en le taxant avec une politique de non industrialisation, en augmentant les prix et en gelant les salaires.
En recourant à la planche à billets s’il le faut.

Cette caste se permet maintenant de légiférer.

Le rapport de force lui est favorable, jusqu’à quand ?

Jusqu’à l’implosion ?

La désagrégation de l’état nation ?

Où l’éveil des laborieux pour forger leurs organisations.

Jusqu’à quand ?

Source : http://www.raina-dz.net

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Guerre, pluie et argent : anatomie de la crise alimentaire au Soudan du Sud

2.  Afrique, les militaires ont pris la place des diplomates

3.  Egypte : la CSI condamne la répression policière des manifestations pacifiques

4.  Senegal : Contribution de Madieye Mbodji

5.  Vers une multinationale... des luttes !


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement

3.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  AFGHANISTAN : L’invasion des barbares et le capitalisme du désastre