Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Algérie » Algérie : Le PT dénonce une « dérive gravissime »

Algérie : Le PT dénonce une « dérive gravissime »

D 16 mai 2019     H 05:22     A Parti des travailleurs (Algérie)     C 0 messages


Le Parti des travailleurs (PT) a qualifié de « dérive gravissime » la mise en détention préventive, ce jeudi, de sa secrétaire générale Louisa Hanoune par le Tribunal militaire de Blida.

Louisa Hanoune, Secrétaire générale du Parti des travailleurs, est mise en détention provisoire par le Tribunal militaire de Blida aujourd’hui après avoir répondu à une convocation du juge d’instruction comme témoin.

« Tous les Algériennes et Algériens savent que le Parti des travailleurs a combattu depuis sa fondation en 1990 pour l’Assemblée constituante souveraine pour l’avènement de la démocratie véritable et pour la souveraineté populaire. Il n’a jamais dévié de cette ligne directrice de sa politique », écrit le Secrétariat permanent du Bureau politique (SPBP) du PT dans un communiqué.

« C’est pourquoi le Parti des travailleurs, fidèle à sa politique s’était prononcé contre le cinquième mandat de A. Bouteflika, a décidé de faire démissionner son groupe parlementaire de l’Assemblée populaire nationale et s’est exprimé contre toutes les manœuvres visant à contourner la révolution populaire exigeant le départ du système dont la prétendue transition qu’ils veulent faire déboucher sur la présidentielle du 4 juillet 2019. C’est donc cela qui est reproché à Mme Louisa Hanoune », estime le SPBP.

« Pour le SBP, c’est une dérive gravissime, un acte de criminalisation de l’action politique indépendante et l’expression d’une volonté de mise au pas des militants et activistes par le pouvoir de fait. Il s’agit là d’une mesure contre le peuple algérien et sa mobilisation révolutionnaire entamée depuis le 22 février 2019 », dénonce le PT, qui appelle à « l’abandon de toutes les charges retenues contre elle et à sa libération inconditionnelle. »

Il lance un appel « à toutes les Algériennes et à tous les Algériens, à ceux qui partagent ou non nos positions, pour s’opposer à cet acte anti-démocratique qui est dirigé contre la révolution du 22 février. Avec cette arrestation c’est une nouvelle étape qui s’ouvre. »

Riyad Hamadi

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Drames humanitaires à Djibouti : POURQUOI LE SILENCE ?

2.  SENEGAL : Le naufrage du JOOLA, dix ans après, la lutte pour la justice continue !

3.  Situation sociopolitique au Mali : le parti SADI dresse le bilan de l’année

4.  Conférence de presse des deux auteurs le mercredi 4 avril à 11h, à la librairie Lady Long Solo, 38 rue Keller, Paris XIe, métro Bastille

5.  RDC : débat sur le parrainage des militants de la société civile


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Génocide rwandais : les Éditions françaises Larousse visées par une polémique Le dictionnaire Larousse.