Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Attaque sans précédent contre les droits dans le monde arabe

Attaque sans précédent contre les droits dans le monde arabe

D 12 septembre 2014     H 05:59     A CSI     C 0 messages


Bruxelles, 8 septembre 2014 (CSI En Ligne) : Les droits humains sont en proie à une attaque soutenue et sans précédent dans l’ensemble du monde arabe, à l’heure où des milliers de jeunes issus d’une génération de dépossédés se voient pris dans l’étau de djihadistes sanguinaires qui cherchent à s’emparer du contrôle de l’ensemble de la région.

Les circonstances de l’actuelle crise régionale, décrite par le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, comme l’ « été meurtrier » de 2014, reflètent un échec collectif du gouvernement, tant au niveau de la région que de la communauté internationale.

L’ « État islamique », qui a bénéficié d’un soutien financier énorme des monarchies du Golfe, consolide à présent sa propre base financière à travers le vol, l’extorsion, la traite des personnes et la vente, à ses alliés comme à ses ennemis, de réserves pétrolières capturées. L’État islamique, tout comme d’autres groupes sectaires violents également soutenus par les monarchies du Golfe, s’est donné pour mission de subjuguer des nations entières par la violence extrême et l’intimidation. Dans beaucoup de pays arabes, la population se voit tenaillée entre, d’un côté, des fondamentalistes misogynes et extrémistes et, de l’autre, des dictatures autocratiques ou des monarchies absolues. Les droits humains, la démocratie et toute possibilité de développement économique et social sont jugulés par ce duopole de forces tyranniques.

La responsabilité pour la situation actuelle ne se confine, toutefois, pas à la seule région. Les pays qui ont servi de points de relais pour l’entrée de combattants étrangers dans les zones de conflit doivent être amenés à rendre compte de leur rôle. Les principales puissances économiques et politiques mondiales portent, quant à elles, une lourde part de responsabilité pour la succession d’erreurs politiques et économiques commises au cours des dernières décennies, qui ont exacerbé l’instabilité et contribué à l’essor rapide et sans précédent du djihadisme.

La révolte populaire contre la dictature syrienne a été éclipsée par des groupes fondamentalistes qui ont su tirer parti du chaos croissant avec la complicité d’intérêts extérieurs décidés à livrer des guerres par procuration en territoire syrien. Avec près de 200.000 morts, trois millions de réfugiés et plus de trois millions de Syriens déplacés à l’intérieur du pays, Antonio Guterres, de l’ONU, affirme à propos de la crise qu’il s’agit de « la plus importante situation d’urgence humanitaire de notre ère et pourtant le monde ne répond pas aux besoins des réfugiés et des pays qui les accueillent ». En Irak, plus de 6000 personnes, majoritairement des civils, ont été tuées rien qu’au cours des trois derniers mois, alors que la crise humanitaire ne cesse de s’aggraver.

La vaste majorité des citoyens du monde arabe aspirent, comme n’importe où ailleurs, à vivre dans la paix et le respect mutuel et à disposer des ressources et des possibilités nécessaires pour construire une vie décente, pour eux-mêmes ainsi que pour les générations futures. Ces aspirations font l’objet d’une attaque acharnée de la part de ceux qui cherchent à fomenter et à aggraver les divisions sectaires en exploitant l’inégalité économique et l’exclusion sociale.

Le mouvement syndical indépendant et démocratique et son engagement résolu et inébranlable en faveur de la paix, l’égalité, les droits humains et la non-discrimination représentent un rempart contre la division, la violence et l’exploitation. Ce n’est pas un hasard si les syndicats, que ce soit dans le monde arabe ou ailleurs, figurent parmi les principales cibles de ceux qui cherchent à détruire ces valeurs fondamentales. Le mouvement syndical international demeurera ferme dans son soutien et sa solidarité avec les syndicats du monde arabe et redoublera ses demandes à l’ensemble de la communauté internationale, pour promouvoir la justice économique et sociale dans la région et vaincre le sectarisme, la subjugation et la répression, d’où qu’elle provienne.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  DÉCLARATION DU MSV-BURKINA SUR LA RÉSISTANCE DU PEUPLE BURKINABE FACE AU PUTSCH DU RSP

2.  RDC : Les veuves Chebeya et Bazana demandent un commissionnement de magistrats militaires de haut rang pour juger le général Numbi

3.  Bénin : COMMUNIQUE DE PRESSE de la CSTB

4.  Les gouvernements africains continuent de sous-financer la santé

5.  Equatorial Guinea : Football and fun to forget media freedom violations ?


Les plus populaires

1.  Élections législatives du 22 février 2013 à Djibouti : dictature, fraudes et répression à l’ombre des bases militaires, quel changement dans la politique française et européenne ?

2.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement