Vous êtes ici : Accueil » Afrique du Nord » Mauritanie » Mauritanie : Solidarité avec les travailleurs grévistes de la mine d’or (...)

Mauritanie : Solidarité avec les travailleurs grévistes de la mine d’or Tasiast

D 23 août 2013     H 12:24     A CSI     C 0 messages


La CSI exprime son plein soutien aux travailleurs du site minier de l’entreprise Tasiast Mauritanie (filiale à 100% de Kinross Canada) en grève depuis le 8 août ainsi que sa solidarité avec son affiliée mauritanienne, la confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM), qui coordonne cette lutte sur le terrain.

A plus de 300 km au nord de Nouakchott, la mine d’or de Tasiast, la troisième plus importante au monde, produit 200 000 onces d’or par an, pour un bénéfice déclaré de 153,8 millions de dollars us en 2012.

Plus de 90% des quelque 1400 salariés direct de l’entreprise Tasiat Mauritanie sont en grève pour non respect par leur employeur d’engagements pris en 2011 en matière d’augmentation salariale, de prise en charge médicale, et de traitement plus décent du personnel de prospection. Les travailleurs protestent aussi contre diverses attitudes de la direction, notamment la remise en cause du bonus ou encore le refus d’évacuer les employés gravement malades vers la capitale Nouakchott.

Suite au non-respect des engagements pris par l’employeur, les délégués du personnel ont introduit le 25 juillet dernier une plateforme revendicative assortie d’un préavis de grève.

La veille de la mise en exécution de ce mot d’ordre de grève, dans un esprit de conciliation, les délégués du personnel ont exprimé leur intention de reporter de trois mois cette action de grève afin de favoriser la reprise du dialogue social sous condition du maintien du statu quo. Mais la direction a voulu imposer sans discussion un nouveau mode de calcul du bonus ainsi que l’acceptation par les travailleurs de la remise en cause des droits acquis ainsi que de l’engagement à ne plus déposer de préavis de grève. Face à cette réponse fermant la porte à toute négociation sérieuse, les représentants des travailleurs n’ont eu d’autres choix que de maintenir leur mot d’ordre de grève.

La CSI déplore cette attitude de la société Tasiast contraire aux principes de négociation collective de bonne foi et au code du travail et appelle l’entreprise à écouter les revendications légitimes des travailleurs, à initier un véritable dialogue, ainsi qu’à mettre un terme à toute mesures d’intimidation à l’encontre des travailleurs grévistes.

La CSI déplore également le recours par la direction de Kinross Tasiast à des employés de sociétés de sous-traitance travaillant pour le compte de Kinross pour remplacer les travailleurs grévistes, en violation du droit de grève.

La CSI s’inquiète par ailleurs de l’information apportées par des travailleurs sur le site, selon laquelle un travailleur du sous –traitant Canary Log mis à la disposition de Kinross Tasiast aurait été retrouvé mort hier dans des conditions qui restent obscures et demande que la lumière soit faite au plus vite sur le sort de ce travailleur.

La CSI exprime son plein soutien à la CGTM qui assure la coordination des délégués du personnel sur le terrain ainsi qu’aux autres organisations syndicales engagées. La CSI exprime ainsi toute sa solidarité avec cette lutte syndicale pour la satisfaction des revendications légitimes des travailleurs concernés.

Source : http://www.ituc-csi.org