Vous êtes ici : Accueil » Communiqués / luttes et débats » Communiqués autres » Le collectif contre Exhibit B demande aux préfets d’annuler l’exposition de (...)

Le collectif contre Exhibit B demande aux préfets d’annuler l’exposition de Brett Bailey pour « atteinte à la dignité humaine »

D 25 novembre 2014     H 12:24     A     C 0 messages


Le collectif qui s’est formé pour s’opposer à l’exposition de Brett
Bailey, exposition qui consiste en des tableaux vivants représentant,
avec des figurants noirs, des violences coloniales, en appelle à l’Etat
pour annuler l’exposition. La pétition sur change.org contre cette
exposition a désormais dépassé les 2800 signatures, dont celles de
Maryse Condé, Christine Delphy, Maboula Soumahoro , Myriam Cottias,
Kenzy et Françoise Vergès.

Dans un courrier envoyé aux préfets du Seine Sainte Denis et de Paris,
le collectif rappelle que la loi permet d’empêcher la tenue des
évènements qui constituent une « atteinte à la dignité humaine » :

« La reconstitution de zoo humain ‘Exhibit B’ porte en elle une dérive
raciste- négrophobe et par là-même représente une menace à l’ordre
public liée à ‘l’émotion causée par l’atteinte
au respect de la dignité humaine’.

« Nous appuyant sur la jurisprudence du Conseil d’État qui avait, le 27
octobre 1995, validé l’interdiction d’un spectacle de lancer de nain
dans la commune de Morsang sur Orge, estimant que cette représentation
attentait à la dignité de la personne humaine, consacrée par la
Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen et par la tradition
républicaine, que celle-ci devait être regardée comme une composante de
l’ordre public, nous vous demandons solennellement d’annuler cette
représentation. Représentation qui, en heurtant toute une partie de la
population française, nuit gravement à la cohésion nationale. »

Bams, une artiste, membre du collectif, explique son indignation :

« Rappelons qu’aucun des acteurs noirs qui participent à ces tableaux
n’a la parole. Non, bien entendu, nous en sommes privés. De plus que
dire de cette reconstitution où le Blanc est inexistant ! Encore une
fois, pas d’oppresseur dans sa version de l’histoire, juste le NOIR,
pauvre oppressé victime. Toutes ces raisons constituent pour moi une
insulte à la mémoire de nos ancêtres africains, dont toute la partie
lutte est une fois de plus gommée, et surtout c’est une atteinte à la
dignité de la personne humaine. »

John, enseignant d’histoire, déclare que « Dans cette exposition, le
Blanc est le créateur et le public-qu’on-veut-faire réfléchir. Le
créateur utilise des corps noirs pour qu’un Blanc parle aux Blancs. Et
cela dans des villes multiethniques comme Paris et Saint Denis, avec de
l’argent public ! C’est évidemment raciste et ne doit pas avoir lieu. »
Le collectif prévoit des actions lors de l’ouverture de l’exposition, si
celle-ci n’est pas fermée.

Contacts : Bams bamsnews@gmail.com John john.mullen@wanadoo.fr Franco
anc2france@yahoo.fr Penda ptraore@yahoo.fr