Vous êtes ici : Accueil » Communiqués / luttes et débats » Communiqués autres » Le Collectif de Solidarité DALADH

Le Collectif de Solidarité DALADH

D 19 août 2023     H 06:00     A DALADH     C 0 messages


Le collectif de Solidarité D.A.L.A.D.H. a été mis en place pour défendre les victimes de Discriminations, d’Atteintes Aux Libertés et Aux Droits Humains. Il met les droits humains au centre de ses préoccupations, qui sont des droits inaliénables de tous les êtres humains, sans aucune distinction, notamment de race, de genre, de nationalité, d’origine ethnique, de langue, de religion ou de toute autre situation.
Les droits humains incluent le droit à la vie et à la liberté. Le collectif est composé de membres et sympathisants issus de tous les corps de métiers souhaitant réfléchir et agir ensemble pour défendre une cause.

Madame Carole Otina est la fondatrice et Présidente du Collectif de Solidarité D.AL.D.H., elle réside en région parisienne. Elle y a effectué des études dans les domaines de la gestion commerciale, de projet, du droit, et d’économie. Elle a travaillé durant plusieurs années dans le domaine de la finance. Durant ses activités extra-professionnelles, elle évolue dans le milieu associatif ; dans des organisations luttant pour les droits de l’Homme , contre la violence faite aux femmes et, la précarité ; en tant que bénévole et milite en faveur des droits humains. Elle prend acte des graves problématiques qui existent dans la société, elle participe à mener des actions pour les résoudre.

Elle décide, de fonder le collectif de Solidarité D.A.L.A.D.H., suite à de nombreuses discriminations, des atteintes aux libertés fondamentales et aux droits humains constatés, mais aussi vécues.

En effet, durant son parcours, elle se rend compte être la cible de discriminations, qui se transforment en d’importantes atteintes aux libertés fondamentales et aux droits humains. Tels que la discrimination à l’emploi, un profilage exacerbé, le harcèlement, la violence, une forte atteinte à ses droits fondamentaux.
Et lorsqu’elle essaye de dénoncer ces injustices, afin de condamner les auteurs, elle se heurte à des difficultés. Par conséquent, des individus qui évoluent seuls dans un état dit de droit ; étant des cibles faciles à atteindre, sont plus exposés à certaines formes de discriminations et d’atteintes à leurs libertés et à leurs droits car, il faut être entouré pour se protéger, faire partit d’un collectif de personnes permet qu’une personne isolée puisse avoir un groupe pour l’aider à faire face à ces injustices.
La discrimination est pratiquée de manière récurrente dans la société à travers plusieurs formes : indirecte,directe, systémique.Constitue une discrimination , toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, leur situation de famille, de leur race, de leurs mœurs,leurs opinions politiques, leur religion …..

On parle d’atteintes aux libertés, lorsque les personnes sont privées de leurs libertés de s’exprimer, de travailler ,de se déplacer ; et d’atteintes à leur vie privée, car toute personne a droit au respect de sa vie privée.
L’atteinte à la vie privée désigne tous les actes qui visent à rendre public des informations ou des éléments de la vie privée d’autrui, sans son consentement : des emails, des courriers, des photos, des vidéos, des propos tenus en privé, des informations relatives au domicile, à la situation familiale , à la santé d’autrui, à ses projets , et surveiller la vie privée d’un individu par quelque moyen que ce soit. C’est strictement interdit par la loi, mais hélas , souvent pratiqué en toute impunité.
Les atteintes à la personne désignent toutes les formes d’infractions et ou délits qui ont pour motivation ou pour effet de porter atteinte à l’intégrité physique ou moral d’autrui. Exemples : violences, harcèlements, surveillances, filatures... et d’atteintes aux droits quand elles ne peuvent pas faire valoir leurs droits au même titre que tout citoyen, pour les y empêcher, utiliser les moyens nécessaires (comme l’abus de pouvoir, le trafic d’influence) pour atteindre la cible de manière à l’oppresser sur tous les plans de sa vie.

Le collectif D.A.L.A.D.H. observe, que certaines personnes victimes de graves injustices, d’abus, de délits, ne parviennent pas à revendiquer leurs droits dans différentes institutions de la République. Et cela, très souvent quand il s’agit de faits discriminatoires, ou d’atteintes aux droits fondamentaux, pratiqués par exemple, par des entreprises de renoms, des organisations, des personnes, des administrations, des groupes d’individus qui s’organisent en réseaux, ou encore par le biais de personnalités influentes ayant de hautes fonctions et impliquées dans certaines affaires sensibles.

Ainsi, les victimes peuvent voir leurs démarches administratives , et ou juridiques rejetées, bloquées, freinées, ou classées sans suite, et cela dans le plus grand des silences. Par ailleurs, elles sont également intimidées, harcelées, menacées à travers différentes méthodes délictueuses, pour les inciter à ne plus revendiquer leurs droits.
Ce collectif se charge de dénoncer ces types de pratiques abusives et délictuelles contraire à la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (1948), en orientant les victimes à faire valoir leurs droits dans les mêmes conditions que tout citoyen.

-Art 10 : “Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien –fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.”
 Art 12 : Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Pour conclure, les objectifs Principaux du Collectif D.A.L.A.D.H. sont :
• Défendre les droits humains
• Lutter contre les discriminations, les atteintes aux libertés
• Dénoncer les injustices, les abus de pouvoir, les bavures
• Veiller à ce que les Droits de toutes les personnes soient respectés
• Orienter les victimes dans leurs démarches juridiques
• Écouter, les conseiller, les assister
• Proposer des plans d’actions
• Valoriser la vie en citoyenneté

Nous remercions La Présidente Madame Carole Otina d’avoir pris cette initiative de créer ce collectif et osons espérer que vous serez nombreux et nombreuses à participer à cette démarche , car le collectif DALADH a besoin de tout citoyen et citoyenne du monde entier , prêt à accorder de leur temps, pour s’investir dans des actions en faveur des victimes qui sont privées de leurs droits. Contact email : collectif.daladh@mail.com

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY


5 articles au hasard

1.  NO TERANGA FOR EPA ! PAS DE TERANGA POUR L’APE ! DUñ TERAL APE ! La CEDEAO doit refuser son annexion par l’Union Européenne en bloquant l’APE !

2.  Niger : conflit social pour Areva dans la mine d’uranium de Cominak

3.  Libéria : Mae Azango a pris sur elle le sujet tabou de la Mutilation Génitale Féminine (MGF)

4.  Les manifestants soudanais expédiés dans des "maisons fantômes"

5.  Guinée : Inculpation de l’ancien chef de la garde présidentielle dans l’affaire des tortures de 2010


Les plus populaires

1.  Ethnonationalism, imperialism and the working class in Ethiopia

2.  Togo expels French reporter, suspends press accreditation for foreign media

3.  Togo : RSF dénonce l’expulsion arbitraire du journaliste Thomas Dietrich et la suspension des accréditations pour la presse étrangère

4.  La Banque Mondiale Accusée de Destruction des Exploitations Agricoles Traditionnelles dans le but de Soutenir l’Accès à la Terre des Grandes Entreprises

5.  Kenya - Doctors’ Strike : President Ruto’s Hypocrisy Exposed