Vous êtes ici : Accueil » Communiqués / luttes et débats » Communiqués autres » MACRON et les frais de scolarité des étudiants africains en France : (...)

MACRON et les frais de scolarité des étudiants africains en France : discrimination et xénophobie

D 10 décembre 2018     H 05:53     A Parti de Gauche (France)     C 0 messages


Déclaration de la Commission Afrique du Parti de Gauche

Macron vient de porter un nouveau coup de poignard dans le dos de la francophonie en augmentant fortement et de façon discriminatoire les droits d’inscription à l’université pour les étudiants extra-européens en particulier africains.

Car afin de rendre la formation universitaire en France plus « attractive » !, le gouvernement augmente de mille pour cent les frais annuels de scolarité pour les étudiants étrangers : dans le cas du doctorat, les frais annuels passeraient de de 380 € à 3 770 €.

Ce gouvernement ne veut plus d’étudiants africains ou haïtiens à moins qu’ils ne soient fils de politiciens ou d’entrepreneurs.

Ce gouvernement promet quelques bourses supplémentaires qui ne concerneront probablement que quelques formations utilitaires et qui ne permettront pas aux étudiants issus des classes moyennes de poursuivre leurs études.

Ce ne sont pas quelques implantations d’établissements universitaires français en cours ou prévus dans certains pays africains qui pourront compenser cette rupture brutale d’une relation ancienne et essentielle pour les interactions culturelles entre l’Afrique et la France.

Le Parti de Gauche condamne fermement cette décision de comptable rétréci, une décision qui est le reflet d’une idéologie de compétition entre nations sur un thème, à savoir l’enseignement supérieur, qui encore moins que d’autres ne peut supporter cette dérive néfaste pour la francophonie et plus généralement pour une certaine conception républicaine de l’émancipation humaine par le savoir.

Pierre Boutry

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Togo : POUR UNE TRANSITION SANS FAURE GNASSINGBÉ

2.  Sénégal, pour la victoire du peuple : organiser l’impossible !

3.  Burundi : Existe-t-il actuellement un processus révolutionnaire ?

4.  Seuls les révolutionnaires comme SANKARA n’ont pas peur de la transparence

5.  SOUDAN : Le Who’s who de l’opposition


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Bénin : Non a la privatisation des douanes

3.  Union européenne – Union africaine : Pour une refondation complète des relations entre l’Europe et l’Afrique

4.  Kenya : MATHARE YOUTH DIALOGUE ON EXTRA JUDICIAL KILLINGS

5.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique