Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Ouest » Togo » Togo : L’ANC exige la libération immédiate et sans condition du Pasteur Edoh (...)

Togo : L’ANC exige la libération immédiate et sans condition du Pasteur Edoh Komi

D 28 mars 2016     H 20:25     A ANC (Togo)     C 0 messages


Le jeudi 10 mars 2016, le Pasteur EDOH Komi, défenseur des droits de l’homme et Président du Mouvement Martin Luther King (MMLK), la voix des sans voix, est invité par téléphone à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) où il est maintenu en garde à vue. Le lendemain, il est présenté au procureur de la République qui l’inculpe ‘’d’outrage à magistrature’’ et de ‘’trouble à l’ordre public’’ et le fait déposer à la prison civile de Lomé.

L’ANC constate que l’embastillement du pasteur militant des droits de l’homme intervient à la limite de la légalité et dans des conditions de grande confusion et de machination. On note ainsi la procédure viciée d’interdiction du sit-in prévu par le MMLK. On note également l’invitation du ministère de la Justice faite au pasteur EDOH par téléphone.

Il est particulièrement scandaleux que la justice et la magistrature togolaises notoirement reconnues instrumentalisées par le régime RPT/UNIR, avec des juges habités par le goût du lucre et l’appât du gain, s’offusquent d’un prétendu ‘’outrage à magistrature’’ pour expédier en prison un militant des droits de l’homme, défenseur et porte-voix des plus faibles.

L’ANC dénonce et condamne fermement l’arrestation et la détention abusives du Président du MMLK, le Pasteur EDOH Komi, et exige sa libération immédiate et sans condition.

L’ANC fustige la recrudescence des pratiques liberticides que le régime RPT/UNIR met une fois encore en branle, pour renforcer le climat d’intimidation, d’insécurité et de peur, créé et entretenu à dessein, notamment dans la perspective des prochaines élections.
Il apparaît en effet, que les récentes lois votées par la majorité RPT/UNIR, notamment sur le code pénal, la CNDH, la liberté d’accès à l’information, participent de cette stratégie de restriction des libertés et de violation des droits de l’homme en toute impunité.

L’ANC demande au gouvernement de respecter les droits et libertés des populations togolaises et de prendre les mesures appropriées pour assurer efficacement la sécurité des citoyens togolais, notamment les responsables politiques et ceux des organisations de défense des droits de l’homme.

L’ANC exprime son plein soutien et son entière solidarité au MMLK et à son Président.

L’ANC appelle les populations à redoubler de vigilance, à ne pas céder à la peur et à être à l’écoute des mots d’ordre de mobilisation.

Fait à Lomé, le 15 mars 2016

Pour le Bureau National,
Le Vice-Président

Signé

Patrick LAWSON-BANKU

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Maltraitance des travailleurs domestiques au Mali : 59% sont agressés verbalement et 38% le sont physiquement

2.  Zimbabwe : "Daily News" journalist arrested

3.  Vers des solutions internes à la crise en RDC

4.  Égypte : la CSI exhorte le Haut Conseil militaire à respecter les droits syndicaux

5.  Mali : Déclaration du Parti SADI suite à l’attaque perfide contre la radio Kayira


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Tchad : « Le clan Déby veut conserver le pouvoir, quel qu’en soit le prix pour le peuple »

3.  La politique africaine française sous influence militaire ?

4.  Bénin : Non a la privatisation des douanes

5.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA